Quel soulagement !

 

La France sera belle et bien représentée en vitesse par équipes dames lors des Jeux Olympiques de Rio, et par effet de sélection notre pays pourra engager sur les épreuves de sprint dames deux concurrentes en vitesse individuelle et keirin !

 

L’exploit a été signée de la part de Sandie Clair et Virginie Cueff qui connaissaient la mission qui était la leur : avoir à minima deux places d’écart avec les Britanniques à l’issue des qualifications. Les filles du pays hôtes de ces championnats du Monde 2016 ont pris la 5e place, nos représentantes la 7e. Mission réussie ! « On est qualifié pour les Jeux pour trois points, s’enthousiasmait Laurent Gané, le manager du sprint en France. C’est très bien, un ouf de soulagement. Les filles vont être plus sereines maintenant pour la suite de « leur » championnat du Monde. »

 

Le sourire en tout cas était de mise chez Sandie Clair, qui faisait remarquer, « avec ce chrono de 33 sec 258, nous établissons le record de l’équipe. Rien n’est officialisé encore, mais apparemment nous avons décroché notre bille pour les Jeux ». Et Virginie Cueff de marteler de manière douce et ferme à la fois, « il y a encore possibilité de se rapprocher des meilleures ». Avis partagé par Franck Durivaux, entraîneur national du sprint tricolore. « Nos deux sprinteuses ont fait une très bonne course. Sandie a réalisé un très bon départ, un premier demi tour technique. Elle se rapproche de ses records, et Virginie avec 14 sec 2 sur son tour ça la place parmi les meilleures filles du tournoi. Elles se rapprochent d’un podium Olympique. Les Allemandes et les Néerlandaises ne sont pas encore à notre portée, mais on se rapproche de ces deux nations ».

 

Hervé Bombrun