Conférence de presse – Piste – Championnats du Monde – Apeldoorn – 28 février au 4 mars – SPRINT

Herman Terryn et Clara Sanchez ont effectué un beau mix entre la génération montante du sprint français, et les coureurs d’expérience qui ont amené de nombreux titres à la France.

 

« On ira aux Pays-Bas avec des ambitions, indique Herman Terryn, avec des jeunes prometteurs comme Sébastien Vigier qui peut viser d’ores et déjà de belles choses, et Mathilde Gros qui a fait de belles choses dernièrement à l’entraînement ce qui nous a poussés à la sélectionner suite à sa blessure. Il y a aussi des anciens comme Michaël D’Almeida, François Pervis, champion du monde du kilomètre l’an passé, et Quentin Lafargue médaillé en vitesse par équipes et sur le kilomètre en 2017, aussi ».

 

La vitesse par équipes justement où les postes sont définis et l’équipe en mode de marche avant Apeldoorn, comme l’a signalé, Clara Sanchez. « On connaît déjà les postes afférents à chaque sprinter, indiquait l’ancienne double championne du monde de keirin élite femmes, avec François Pervis en démarreur, Sébastien Vigier en deuxième relayeur et pour le poste de finisseur nous avons deux coureurs, Michaël D’Almeida et Quentin Lafargue. C’est un luxe de disposer de deux coureurs pour ce poste ». Une question afférente a été aussi posée concernant Grégory Baugé, non sélectionné pour ce mondial, et qui a joué de malchance cet hiver avant Minsk. « Il devait disputer cette finale de la Coupe du Monde, a mentionné encore Clara, mais il est tombé malade juste avant et n’a pas pu y participer. On lui avait ensuite demandé de faire des minimas par ailleurs mais il n’est parvenu à les atteindre, ce qui explique sa non-sélection pour ce mondial 2018, à Apeldoorn ».

 

 

Hervé Bombrun

Crédit photo FFC – Patrick Pichon