Ancien membre de l’Équipe de France piste chez les juniors, Jules Pijourlet a renoué avec son « passé » de pistard au sein du groupe endurance lors du stage organisé par Steven Henry, entraîneur national à la Fédération Française de Cyclisme pour cette activité, du 15 septembre jusqu’à aujourd’hui sur le vélodrome National de Saint Quentin en Yvelines.

« Ce stage m’a remis dans le bain, déclare à ffc.fr le sociétaire du Team Vulco Vaulx en Velin. C’est bien aussi que la Fédération Française de Cyclisme ait programmé les championnats de France piste élites à cette date, car pour les routiers comme moi qui ne sont plus dans la catégorie Espoirs, cela permet d’avoir un gros objectif de fin de saison à préparer. Là, en plus, avec le rassemblement équipe de France mon approche aura été optimale, je suis vraiment dans un mode pistard jusqu’à la fin de saison, et aux France je vais disputer toutes les épreuves d’endurance excepté le demi-fond et l’omnium. »

Sélectionné pour la toute dernière fois chez les « bleus » sur la piste dans les rangs juniors pour le mondial de Moscou, avec une cinquième place en poursuite par équipes, et une participation en Américaine, Jules Pijourlet a envie de « s’investir » de nouveau dans ce domaine.

« J’aurais bien aimé disputer les championnats d’Europe Élites en Guadeloupe et la première manche de Coupe du Monde, dit-il encore, mais actuellement je suis encore un peu juste techniquement. Il faut que je me bonifie dans ce domaine. Mais si on veut de moi à l’avenir au sein du groupe endurance France, ce sera avec plaisir que je répondrais aux sélections. Il faut juste que cela concorde avec mon programme route, ce qu’a bien compris Steven Henry, car aujourd’hui on ne peut pas faire que de la piste, on doit aussi avoir une activité route à côté. Mais encore une fois, si je suis appelé, je porterais avec plaisir les couleurs de la France. » L’appel est tout cas lancé…

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste