Il y a eu match, et plutôt de haut-niveau compte tenu du fait que nous n’en sommes qu’au début de saison, pour les sprinters. Michaël D’Almeida a été le premier à faire trembler le chrono, avec un temps de 1 mn 10 sec 849 lors de ce championnat de France 2014 du kilomètre sur le Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines.

 

« Ce sont de bons temps pour moi, commentait pour ffc.fr, Michaël D’Almeida, presque un record pour moi. Je ne suis jamais au top à cette période-là, donc c’est intéressant. »

 

Comme l’est évidemment le chrono de François Pervis, 1 mn 01 sec 196. « La victoire est au bout, et je suis content, déclarait le triple champion du Monde 2013. Ce n’était pas acquis d’avance, et la balance a penché de mon côté. Je ne faisais pas de cinéma en déclarant que j’allais être mal ici. Mais là cela s’est joué aussi dans la tête. Le déclic a eu lieu hier avec le keirin. Avant c’était le physique qui gouvernait, et après cette victoire la tête a pris le dessus. »


Une saison 2013 immense donc pour le Mayennais tant sur le plan international que national, pleine au niveau performance. « J’arrive aujourd’hui même en méforme à sortir de très bon chrono, car pour cette période de l’année, c’est un très bon temps. C’est mon expérience qui me le permet, le fait que je ne stresse plus avant les épreuves. Mais vraiment le keirin m’a donné la gnac pour la suite de la compétition. »

 

Hervé Bombrun