Elise Delzenne a enchaîné deux grands rendez-vous en l’espace d’une semaine. La Nordiste est en effet passée de la route, et du mondial de Ponferrada, qui a vu la victoire de Pauline Ferrand-Prévot, à la piste et le championnat de France élites couru sur le Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines. « J’ai fait beaucoup de jus, je me suis reposée, déclarait-elle à ffc.fr. J’ai ensuite effectué quelques séances sur piste sur le vélodrome « le Stab » à Roubaix. »


Séances payantes puisqu’elle repart des Yvelines avec quatre médailles dont une en or. « Je suis contente de remporter un titre de championne de France cette saison encore, puisque l’an passé, j’avais été sacrée sur la route. Gagner une telle course cela provoque de telles émotions ». Tellement fortes que cette ingénieur dans le civil n’a pas eu la force de contenir ses larmes sur le podium.

 

Hervé Bombrun