Clara Copponi serait-elle une petite « ogresse » en devenir ? Cadette première année, la jeune sociétaire du VC Saint Antoine La Gavotte en tout cas n’est pas du genre à « lâcher » le morceau. La victoire est ancrée en elle. Elle possède l’ambition à fleur de peau. Son poing rageur lancé après sa victoire en finale de la vitesse cadette en dit long sur ses envies, sa soif de victoires. On peut être tout juste adolescent, et avoir la gagne inscrit dans les gênes. C’est qui semble être son cas, mais attention, aussi car cette athlète est encore un « bébé »… et la route vers le très haut-niveau est encore long. Mais elle aurait en revanche tort de se priver de vivre les instants qu’elle vit actuellement sur ces championnats de France piste de l’Avenir 2014, avec un deuxième titre de championne de France obtenu en l’espace de 24 heures. Et dans deux disciplines diamétralement opposées : la poursuite et la vitesse individuelle, ce qui démontre le côté éclectique de la « demoiselle. » « Je voulais gagner ce titre pour me pour me « venger » des Coupes de France sur route que j’ai ratées. J’étais tellement déçue que je voulais rectifier le tir ici, même si ce n’est pas la même discipline. Cette victoire est encore pour mon frère. Maintenant il me reste à disputer la course aux points. J’aimerais bien faire le grand chelem. »
Mais nul doute que ses adversaires vont essayer de lui barrer la route vers ce triple succès, à commencer peut-être par sa dauphine, la Picarde Victoire Berteau, néophyte heureuse. « J’ai commencé la piste cet hiver, dit-elle. J’ai donné mes premiers tours de roues sur le « Stab » à Roubaix. Tout le monde me disait essaye la piste, tu verras. Je venais en fait ici, sur mes premiers championnats de France, pour me forger une expérience. Je ne pensais pas faire ça, même pas passer les quarts. C’est super de prendre la médaille d’argent. »
Bonheur à tous les étages donc, y compris pour Valentine Fortin de Midi-Pyrénées qui ne voulait surtout pas « caler » sur la quatrième place comme l’an passé. « Obtenir une médaille de bronze sur un championnat de France est un véritable honneur, déclarait-elle. Je ne voulais surtout pas refaire quatrième comme l’an passé. J’étais encore minimes deuxième année, mais là j’ai bien préparé ces France en faisant un stage ici il y a deux semaines pour rouler sur une piste en bois. Cathy Moncassin m’a fait mes plans d’entraînement. Je la remercie, car si j’en suis arrivée là c’est aussi grâce à elle. »

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste