Marion Borras n’a pas la mémoire courte. « Je tiens à remercier mes deux entraineurs Magalie Humbert-Perret et Jean Avarello, si je suis installée ce soir la première marche du podium c’est à eux que je le dois. » Championne de France cadette l’an passé de la course aux points, elle a décroché cette saison le titre en poursuite juniors dames. Une course qui n’était pas une « rentrée » pour elle sur la piste de Hyères, puisque la semaine passée elle avait couru sous le maillot de l’équipe de France piste les deux Grands Prix Fenioux. « J’ai connu des soucis de santé cette saison, et ces deux compétitions sous le maillot de l’équipe de France m’ont parfaitement remis dans l’esprit compétition. Cela m’a fait le plus grand bien. » Auteur d’un temps de deux min 34 sec 504, la sociétaire du comité Rhône Alpes a disposé en finale de la Picarde Alphanie Midelet (2 mn 37 sec 254), qui n’était pas déçue de sa performance et de sa place, bien au contraire. Explications. « Cette médaille d’argent est inespérée pour moi, déclarait-elle. J’ai eu une mononucléose fin avril et j’ai galéré jusqu’à il y a deux semaines. Donc faire deuxième derrière Marion équivaut pour moi quasiment à une victoire. J’ai de toute manière tout donné lors de la finale. » La médaille de bronze enfin est revenue à Soline Lamboley (2 mn 40 sec 059). « La poursuite n’est pas la discipline dans laquelle j’excelle le plus, et donc par conséquent cette médaille me fait plaisir. » Des dauphines heureuses, donc…Hervé Bombrun @Lafrancecycliste