BOUDAT-THOMAS-15_1

Thomas Boudat
FFC – Patrick Pichon

La course aux points avec le total des points acquis par les coureurs reporté au classement final de l’omnium, est-ce une bonne chose ?

 

L’Union Cycliste Internationale a opté pour cette option afin de rendre cette course plus lisible pour le public, mais sur le plan sportif cela là bloque aussi, enlève une certaine forme de suspense à l’omnium.

 

La course aux points des championnats du Monde 2015 de l’omnium a été bloquée, cadenassée par les coureurs qui tenaient le haut du classement provisoire après cinq épreuves disputées. Les favoris ne laissant pas de ticket de sortie aux autres, et misant avant tout sur les points. C’est devenu une course de calcul plus que de panache !

 

Le seul qui en a durant toute l’épreuve c’est Thomas Boudat qui a tenté de doubler, pour amasser un maximum de points. L’Aquitain a été vaillant, mais cela n’a pas suffit face à des Viviani, O’Shea ou Gavaria qui avaient décidé de jouer les points et seulement les points !

 

« J’ai couru pas mal à contre-temps, disait-il. J’ai fait le pari de doubler pour essayer de gagner, alors que j’aurai du miser sur les sprints. Je suis très déçu, et c’est très difficile à digérer. J’ai attaqué souvent, mais j’y ai laissé beaucoup de cartouches. J’ai vraiment couru à contre temps. Il était impossible de doubler. Et puis j’étais très marqué, à chaque fois que je sortais, tout le monde roulait sur moi. » Et à ce petit jeu au lieu de gagner, certains se sont enterrés, comme l’Italien Élia Viviani qui a reculé de la deuxième à la troisième place…

 

 

Hervé Bombrun