Élise Delzenne  © FFC – Patrick Pichon

Élise Delzenne
© FFC – Patrick Pichon

Quatrième ! Élise Delzenne a hérité de ce que l’on peut considérer comme la « plus mauvaise place », surtout sur une épreuve de l’acabit d’un champion du Monde, mais néanmoins la nordiste voulait « positiver » après la course aux points, la toute première de sa carrière à ce niveau.

 

« Ce que je regrette surtout c’est de ne pas y avoir assez cru, disait-il en descendant de vélo. Jamais je ne me suis dit je peux être championne du Monde, et c’est ce qui m’a manqué sur la fin. »

 

Victime d’une chute, l’ancienne championne de France sur route, a ensuite réussi à prendre un tour, et capitaliser vingt points d’un coup.

 

Ce bon coup lui a valu de monter provisoirement sur le podium, mais en fin de course elle n’a pu tenir cette place. « Quand je suis tombé, pourtant, explique-t-elle encore, je me suis dit, je vais gagner, car j’étais tombé lors de mon titre sur la route à Lannilis, pareil quand j’étais devenue championne de France juniors. Je me suis dit peut-être qu’à la fin de la course je vais avoir le maillot, et puis, comme je l’ai dit, au final, je n’y ai pas assez cru… »

 

Hervé Bombrun