Le scratch est une course « aléatoire », Morgan Kneisky qui possède une belle expérience sur cette épreuve, en sait quelque chose.

 

Huitième des mondiaux en France, sur la première épreuve qu’il dispute dans le cadre de ces championnats du Monde UCI Piste 2015, sur le Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines, le coureur Franc-Comtois, avait pris un pari tactique qui n’a pas été en son sens.

 

« Mes jambes étaient à la hauteur de l’événement, confie-t-il à France Cyclisme, mais compte tenu du schéma de la course passé la moitié de l’épreuve, j’ai opté pour le sprint. Je me suis fixé là-dessus car le début de course n’avait pas été très mouvementé, et puis cela a cassé. Il fallait anticiper, et moi au final je sprint pour la huitième place. Mais le point positif c’est que les jambes sont là. Il y a des choses à faire sur l’américaine avec Bryan Coquard qui peut-être l’homme de ces championnats du Monde. Moi ce soir je ne suis pas super heureux, mais pas déçu non plus… »

 

 

 

H.B