L’équipe d’Australie a réalisé le meilleur temps des qualifications des championnats du Monde de poursuite par équipes dames, disputés au Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines.

 

Les Australiennes ont réalisé le temps de 4 mn 18 sec 045.

 

Elles ont devancé de cinq millièmes les Britanniques, championnes du Monde en titre, qui ont signé un chrono de 4 mn 18 sec 130.

 

L’équipe de France emmenée par Pascale Jeuland, Élise Delzenne, Eugénie Duval et Soline Lamboley, en reconstruction, signent un temps de 4 mn 38 sec 291, et elles se sont classées quinzièmes, portées par un public qui a joué à merveille son rôle de « cinquième » relayeur.

 

« C’était un super moment, dit à France Cyclisme, Soline Lamboley. Cela a été un peu dur pour ces dernières semaines j’ai enchaîné Cali, le Quatar et le stage final de Bordeaux pour la préparation de ces championnats du Monde. Mais aujourd’hui l’envie était là, j’étais contente de découvrir le monde des élites. Cela me fait plaisir et de participer à mon premier championnat du Monde chez les « grandes », dès ma sortie des rangs juniors, et surtout d’être dans l’équipe de France de poursuite par équipes. On était deux « jeunes » au sein de ce quatuor, Eugénie et moi, et nous nous sommes appuyées sur l’expérience et la maturité physique de Pascale Jeuland et Élise Delzenne qui est supérieure à la notre. »

 

Hervé Bombrun