BENJAMIN-THOMAS © FFC – Patrick Pichon

BENJAMIN-THOMAS
© FFC – Patrick Pichon

Benjamin Thomas sera le « benjamin » de la sélection tricolore des championnats du Monde piste UCI qui se tiendront au Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines, dans un peu plus de trois jours !

 

19 ans, le bel âge pour découvrir le haut-niveau du haut-niveau. Extraordinaire non !

 

« Je suis le plus jeune du groupe avec Soline Lamboley, dit-il à France Cyclisme. Je prends cette sélection comme une chance, car de suite je suis plongé dans le grand bain. Je tiens d’ailleurs à remercier Steven Henry, l’entraîneur de l’endurance, qui m’a accordé sa confiance, même si je suis allé chercher ma sélection en étant sacré champion d’Europe de la course aux points élites cet automne sur le vélodrome de Baie-Mahaut, en Guadeloupe. »

 

Champion du monde juniors de la course aux points juniors, il a aussi été sacré l’été dernier champion d’Europe Espoirs de la course scratch, à Anadia au Portugal.

 

« Je vais sur ce championnat du Monde dans le but d’apprendre, ajoute-t-il, mais avec des ambitions également. Le DTN de la Fédération Française de Cyclisme, Vincent Jacquet, veut des médailles, des titres, je vais prendre part à la course aux points dans cette optique. J’ai la volonté en m’alignant au départ de cette course de performer. Je vais participer à cette course avec cette ambition là, avec un podium en tête. Après il se peut aussi que je ne réussisse pas, et c’est là que l’expérience servira. Mais je vais sur ce championnat du Monde avec des ambitions au départ », ajoute ce coureur qui sur la route portera cette année les couleurs de l’Armée de Terre, et découvrira donc les courses professionnelles.

 

« J’ai signé trois ans, et ma première saison sera celle de la découverte, explique-t-il. Je veux apprendre et d’ici deux ans bien marcher comme routier. Je n’ai pas encore couru sur la route cette année, car là j’étais dans un bloc piste, mais j’ai déjà effectué deux stages avec l’Armée de Terre cet hiver. J’ai bien bossé le foncier avec mon équipe afin là encore d’aborder dans les meilleures conditions ce mondial piste 2015 que l’on va courir chez nous, devant notre public. »

 

Hervé Bombrun