« Fierté, honneur et bonheur ». C’est par ces mots que David Lappartient, président de la Fédération Française de Cyclisme, a présenté de manière officielle les Championnats du Monde UCI 2015, qui auront lieu du 18 au 22 février prochain, sur le Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines. « On avait imaginé organiser cet événement un peu plus tard, à échéance de 4 ou 5 ans, disait-il encore, mais une opportunité s’est présentée à nous. Et comme un sprinter, le couloir étant libre, nous sommes engouffrés dedans afin de décrocher la victoire. On a reçu le soutien de la part de toutes les collectivités, la commune de Montigny-le-Bretonneux, la communauté de commune de Saint-Quentin-en-Yvelines, la région Ile-de-France, l’État, le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports. »

Un projet que le président de la FFC a également porté avec ferveur auprès de l’UCI jusqu’à l’obtention de l’accord de la Fédération Internationale de Cyclisme, tout en étant adoubé dans sa démarche par « le bureau exécutif, et le Conseil Fédéral de la Fédération Française de Cyclisme. Cette « victoire », et la possibilité d’organiser un tel événement en France, démontre aussi dans ce domaine que notre ambition se situe également au plus haut-niveau et ce même si le délai est court, un peu moins de cinq mois avant échéance, nous allons nous montrer à la hauteur, comme le serons nos sportifs sur le terrain car c’est une joie pour eux que de courir devant leur public, leur famille supporter.

 

La FFC est la première fédération au sein de l’UCI, et depuis 2006 nous n’avions plus organisé un championnat du Monde chez nous, il fallait que l’on retrouve notre rang dans ce domaine là aussi, car dans la génération actuelle de pistards deux seuls ont connu un mondial en France : Grégory Baugé et François Pervis. »

Président de la communauté de commune de Saint-Quentin-en-Yvelines et maire de Montigny-le-Bretonneux, Michel Laugier a lui aussi « salué l’organisation de ce mondial piste UCI 2015, sur le Vélodrome National. Ce sera quelque chose d’extraordinaire, pour les Saint-Quentinois aussi, qui se sont appropriés cette infrastructure en quelques mois, laquelle fait leur fierté. Nous sommes comme David Lappartient fiers, heureux que l’élite du cyclisme mondial vienne chez nous. Tout le monde travaille, au sein de nos équipes, comme à la FFC, pour être à la hauteur. Et on saura l’être. »

« Un projet comme celui-ci est motivant, exprimait pour sa part, Olivier Quéguiner, directeur général de la FFC. C’est un challenge à relever, et nous avons fait le choix de mener cette opération avec nos équipes de la FFC. Nous allons nous appuyer sur la compétence, l’expérience de nos collaborateurs. Nous avons commencé par recruter un Directeur Général adjoint, dédié entièrement au dossier championnats du Monde piste UCI 2015, Arnaud Courtier. Il est le maître d’œuvre de cette organisation, et travaille de manière transversale avec les équipes de la Fédération, organisation, communication.

 

Nous allons aussi nous appuyer aussi sur Vélopolis, les services de la CASQY, le préfet, le conseil général des Yvelines. On est dans les « clous » par rapport à l’ensemble des demandes. On aura l’appui des clubs sportifs du bassin de Montigny-le-Bretonneux pour les bénévoles, ce qui fait déjà cent cinquante personnes environ. On sent un engouement autour de l’annonce des championnats du Monde piste UCI 2015.

 

La billetterie sera ouverte très prochainement avec deux options : sur place ou sur internet, et des tarifs préférentiels pour nos licenciés, les familles et les Saint-Quentinois. Venez donc supporter l’Équipe de France, elle le mérite bien. »

 

Hervé Bombrun