Piste – Championnats d’Europe – Hyères 2017 – Sprint – Élite femmes – Mathilde Gros

Piste – Championnats d’Europe – Hyères 2017 – Sprint – Élite femmes – Mathilde Gros

Sandie Clair a perdu ces Championnats de France de vitesse individuelle face à la valeur montante du sprint français, Mathilde Gros, les armes à la main.

 

Des termes qui ne sont pas anodins pour des sprinteurs ou sprinteuses. Battuepar sa jeune coéquipière de l’US Créteil sur le plan physique en première manche après avoir offert tout de même une belle résistance, Sandie a tenté de la surprendre sur la 2e manche en l’attaquant de loin. C’était bien joué, et bien tenté… mais le phénomène Gros a refait son handicap, ou retard, c’est selon, et est venue s’adjuger son 2e titre national élite femmes dans la discipline reine de la piste.

 

Une conquête du royaume de France qui ne devrait pas rester en l’état, car toutes les frontières lui semblent ouvertes. « J’ai un peu mal aux jambes, souriait après sa 2e manche, Sandie Clair. Les deux matches de la finale, ont été beaux, je pense. Je n’avais couru qu’une seule fois contre Mathilde c’était lors de la manche du Fenioux au Mans. Elle est plus rapide que moi, donc, face à elle, je suis obligée de la jouer tactique. Cela a été le cas sur la 2e manche notamment. J’ai tenté. Je suis contente car sur cette finale, j’ai été actrice et pas attentiste. Je me suis battue pour gagner pas pour faire 2e, même si je suis satisfaite de ma 2e place. »

C’est de surcroit le genre d’attitude qui fera grandir et progresser Mathilde Gros, car elle va devoir trouver des sparring-partners chez nous pour continuer son apprentissage. Mélissandre Pain et Sandie Clair peuvent jouer ce rôle, et même mieux.

 

« Sandie est une athlète qui possède un gros palmarès et une grande expérience, disait d’ailleurs Mathilde Gros. J’ai appris en courant face à elle, notamment sur la 2e manche, car je commets une erreur. Je n’ai pas anticipé son attaque. Mais cela me permet de progresser, et surtout m’a donné l’occasion de faire de gros matches avant les Championnats du Monde juniors qui auront lieu à la fin du mois à Montichiari, en Italie. Cela me donne l’occasion de progresser, et c’est ce que je recherche. Je suis contente de ce 2e titre national sur la vitesse individuelle élite femmes, en plus mes sensations s’améliorent de jour en jour. J’ai plaisir à gagner ce maillot, je vais le savourer ce soir et demain je passerai à autre chose… » De vraies paroles de championne !

 

 

Hervé Bombrun

© Patrick Pichon