Trois fois ! Le record de France de poursuite individuel cadets est tombé à trois reprises cette année dans le cadre des Championnats de France piste 2019 qui se déroulent sur le Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines. Le dernier mot est revenu à Eddy Le Huitouze, champion de France sortant, et qui signe un temps 3 mn 28 sec 300. « C’était plus dur que l’an passé, déclarait-il après son succès. Je n’étais pas top, les jambes répondaient moins bien aujourd’hui qu’hier lors de l’ultime entraînement. Je gagne de juste, mais je gagne. Je réalise en plus le record de France sur la distance, cela veut dire qu’aucun coureur n’est allé aussi vite que moi. Et je rejoins au palmarès de ce record de grands champions comme Valentin Madouas. Avoir le titre plus le record c’est vraiment une fierté », avouait ce coureur qui avait remporté l’an passé à Hyères, trois titres de champions de France lors de sa première saison chez les cadets. « Je vais essayer de les garder, c’est déjà fait pour un, souriait-il gentiment. C’est le principal pour moi, les autres sont plus aléatoires à obtenir ». Mais Eddy Le Huitouze va tout faire pour aller les chercher, avant de filer dans deux semaines du côté de Beauvais pour y disputer les Championnats de France sur route de l’avenir, en catégorie cadets. « La piste et la route c’est un peu compliqué, car les deux compétitions s’enchaînent presque. J’ai donc jonglé, surtout que j’ai privilégié la piste. Je vais donc disputer les Championnats de France sur route l’acquis, expliquait le jeune Breton, lauréat de quinze courses cette année. Il y avait un stage avec l’équipe de Bretagne pour préparer le Championnat de France sur route de Beauvais, mais je n’ai pu, pour ma part, n’en faire qu’un tiers. Il y avait une grosse sortie de prévue que je n’ai pas faite, parce qu’elle était justement, programmée deux jours seulement avant les France piste, et le tournoi de poursuite ». La piste a donc eu le dernier mot, et Eddy le Huitouze a été récompensé d’un titre et d’un record de France.

 

 

Hervé Bombrun