A l’issue de sa deuxième compétition sur piste, le sociétaire du VC Roubaix a conquis le titre de Champion de France cadets de vitesse individuelle cadets sur le Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines.

 

« La journée était belle, mais elle est devenue encore plus belle. Merci à tout le staff des Hauts de France, cette victoire c’est aussi grâce à vous ! » Oscar Caron a la victoire collective, et il a le sens du partage et des remerciements. Cadets deuxième année, il présente aussi la caractéristique de découvrir les Championnats de France cette année. « Je ne les ai pas disputés l’an passé, disait-il, ici, en plus c’est la deuxième compétition sur piste de ma carrière. La toute première c’était lors d’une manche de Coupe de France sur le « Stab’ de Roubaix ». Habitant de Hem, Oscar vit à trois kilomètres du vélodrome Nordiste, et est pratiquant au sein de la FFC depuis quatre ans. Ses débuts il les a faits en minimes 1èreannée. « Mon père faisait du vélo une fois par semaine, je l’ai suivi, et cela m’a plu. Je me suis inscrit au VC Roubaix », explique ce grand gabarit (1 mètre 85 pour 66 kg) qui n’avait de mots pour expliquer ce qui lui arrivait. « C’est incroyable, j’ai débuté la vitesse il y a seulement un moi, et quelques semaines plus tard me voilà Champion de France cadets. C’est vraiment incroyable ce qui m’arrive », jubilait ce futur élève en terminale S qui rêve d’une carrière d’ingénieur en aérodynamisme, et explique avec beaucoup de lucidité la tactique qu’il a employé sur ce Championnat de France de vitesse cadets 2019. « Je suis que je suis résistant, disait-il. J’ai fait le meilleur temps sur le deux cents mètres lancé, et je me savais plus résistant que mon adversaire, et que si je prenais la tête à chaque fois, il ne me déborderait pas. » Exact.

 

 

Hervé Bombrun