Corentin Ermenault souhaite gagner le plus de titres possibles sur ces Championnats de France, il a débuté sa série avec le scratch.

 

 

France Cyclisme : Ça fait du bien, ce retour sur piste, cette victoire ?

Corentin Ermenault : « Ça fait du bien, d’autant qu’il s’agit de mon premier titre dans cette discipline. J’avais terminé deuxième l’an passé. Gagner c’est ce que je voulais, mon but ici est de gagner le maximum de titres de Champion de France possible. J’ai repris la piste au Mans lors d’une manche de Coupe de France il y a deux semaines, et cela faisait exactement un an que je n’en avais pas fait, si ce n’est un stage d’un jour et demi avec l’Équipe de France avant de partir aux Jeux Européens à Minsk. Je vais maintenant enchaîner avec la Poly Normande et le Tour du Danemark. »

 

FC : Et la piste ?

CE : « Comme le dit Steven Henry on va faire des stages commandos pour aller chercher la qualification Olympique en poursuite par équipes. On va tout miser sur cette qualification, en faisant des stages. Je vais pour ma part disputer les Championnats d’Europe à Appeldoorn et les deux premières manches de Coupes du Monde de la saison, à Glasgow en Minsk. Il nous faudra sur chacune de ces épreuves réaliser de gros résultats. »

 

FC : Les Jeux représentent quoi pour toi ?

CE : « Un graal. C’est la compétition qui me fait rêver, qui rythme toute la planète durant trois semaines. J’ai envie de disputer les Jeux, je souhaite aller aux Jeux au Japon et représenter la France avec mes copains de l’équipe de France piste endurance ».

 

FC : Tu as déménagé dans le Sud pourquoi ?

CE : « Pour mon métier de coureur cycliste, afin d’avoir un bon terrain de jeu pour l’entraînement. J’ai choisi la ville de Nice pour cela. Cela fait du bien aussi de ne pas rouler tout seul, puisque je roule souvent en compagnie de Amaël Moinard et Clément Russo (Arkéa-Samsic), Rudy Molard (Groupama-FDJ) et Mickaël Chérel (AG2R-La Mondiale). C’est bien aussi de pouvoir rouler sous le soleil ».

 

 

Hervé Bombrun