Il y a des titres qui viennent sans que l’on s’y attende. C’est un peu ce qui est arrivé à Maïtena Aguer sur ce Championnat de France de la course aux points juniors femmes. « Je m’y attendais moins qu’en keirin hier, disait-elle. Ce matin je n’étais pas du tout motivée, c’est ma dernière journée de compétition ici sur le Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines, et la motivation commence à redescendre. » Mais une fois remontée en piste avec un dossard dans le dos, l’adrénaline est revenue. « J’ai tout donné et je suis contente de ce que j’ai fait, entre le keirin et la course aux points c’est forcément différent. La course aux points est une course en peloton, il y a davantage d’adversaires à surveiller, des attaques, des contre-attaques, les sprints. Il y a aussi la distance. Je me consacre de plus en plus à l’endurance sur piste, mais j’aime et j’aimerai toujours le sprint, c’était la voie dans laquelle je voulais aller à mes débuts, mais je ne suis pas assez forte malheureusement pour y aller totalement », concluait cette jeune fille qui prendra la direction de Beauvais la semaine prochaine pour disputer les Championnats de France juniors femmes sur route.

 

 

Hervé Bombrun