picardie5_1Quel chrono !

 

La Picardie a frappé fort à l’occasion des Championnats de France de poursuite par équipes 2016 disputés sur le Vélodrome de Bordeaux-Lac en étant sacrée dans le temps de 4 mn 04 sec 430 !

 

Un énorme chrono signé par Corentin Ermenault, Adrien Garel, Benoît Daëninck. Le comité des Pays de la Loire a réalisé lui aussi une superbe performance avec un temps de 4 mn 06 sec 569.

 

« Ce titre de Champion de France, on tournait autour depuis deux ans. On le voulait tous, en plus c’est l’une des toutes dernières compétitions de Benoît Daeninck qui a pris la décision de raccrocher à la fin de la saison », indique Corentin Ermenault. Il n’en fallait pas plus pour « remonter » les Picards.

 

« Benoît était motivé comme un cadet, ajoute « Coco », l’un des métronomes de cette formation. Mais on a eu peur à dix tours quand Adrien (NDRL : Garel) s’est écarté. On a su réagir. » Daëninck a alors relancé l’allure, et ensuite les relais se sont faits plus longs. « C’était la démarche à suivre, sinon on était foutus. On n’a pas lâché, mais c’était dur », poursuit Ermenault jr.

 

Dur, mais à voir le visage de Daëninck après sa course, cette difficulté s’est vite estompée.

 

 

« On avait mal vécu la finale d’il y a deux ans, indiquait le « vétéran » du CC Nogent-sur-Oise. On l’avait un peu en travers de la gorge, et ce titre nous fait plaisir. C’est beau une poursuite par équipes. Notre chance c’est que Corentin Ermenault était très fort, mais en face les Pays-de-la-Loire ont été de valeureux adversaires. Les deux équipes ont réalisé des temps exceptionnels, c’est la finale de poursuite par équipes à mon avis la plus « vite » sur un Championnat de France. 4 mn 04 sec c’est mon record personnel en poursuite par équipes, et je le réalise en fin de carrière ! Ce qui a changé la donne c’est l’évolution des braquets, ici, je n’avais jamais mis un tel braquet en course. J’avais gros, très gros. On s’est souvent demandé en équipe de France ce qui faisait que l’on était en retard sur les autres nations, c’était peut-être cela. On voit aujourd’hui que nos jeunes coureurs avec de gros braquets vont vite, battent les records de France. Il y a une belle dynamique en équipe de France sur l’endurance depuis deux saisons, et c’est tant mieux car pendant de nombreuses années cette discipline a été dans l’ombre des sprinters chez nous ».

 

Hervé Bombrun

Crédit photos : FFC – Patrick PIchon

 

 

RÉSULTATS COMPLETS