Piste – Championnats de France – Hyères 2017 - Endurance – Poursuite par équipes – Juniors – La Bretagne en fête

Piste – Championnats de France – Hyères 2017 – Endurance – Poursuite par équipes – Juniors – La Bretagne en fête

Quelle cruauté ! Le sport est un vecteur d’adrénaline haute, mais aussi, quand cela ne veut pas rigoler, de tristesse infinie. Jérémy Fromonteil, CTS des Hauts-de-France, en a fait l’expérience, et sait pertinemment, malheureusement, que cette situation peut se répéter ! Mais quelle désillusion s’est lue sur son visage quand son équipe s’est désintégré sur chute à quelques tours de l’arrivée de ce Championnat de France de poursuite par équipes juniors hommes 2017. Il avait les yeux embués à l’arrivée, ses coureurs avaient pour certains des rivières de larmes qui coulaient sur leurs joues. Adversaires heureux, les Bretons lauréats de cette épreuve sont tous venus lui donner une accolade qui n’avaient pas le parfum de la mascarade. Car le sport est ainsi aussi, un monde de partage de et de fair-play, en cyclisme en tout cas… « J’aurais préféré gagner d’une autre façon, déclarait toujours avec plein de retenue Florentin Lecamus Lambert, mais c’est comme cela, c’est le sport ».

 

Déjà titré en individuelle hier, le sociétaire du Pôle Avenir de Bourges a été le grand artisan de la victoire aux hommes à l’hermine. Une victoire qui a fait la joie de Baptiste Le Vigouroux qui fêtait ses dix ans, aujourd’hui. « Quand j’ai vu le programme, je me suis dit qu’il y avait moyen de faire quelque chose, de gagner ce titre. Le mieux c’est qu’aujourd’hui en plus mes parents fêtaient leurs vingt ans de mariage. L’an passé, je rentre des France piste avec une médaille de bronze, et là c’est un titre ! Je vais m’en souvenir longtemps. » Idem pour Maxime Pasturel. « A la base je suis routier, et ici c’est mon tout premier Championnat de France sur piste, et mon tout premier titre national. Je suis content de le partager avec mes coéquipiers et Florentin avec qui je cours depuis mes débuts dans le cyclisme. C’est encore plus beau ».

 

Beau et fort, comme l’indique le dernier « mousquetaire » du quatuor Breton, Thibault Lavenant. « Je ne réalise pas du tout ce qui m’arrive ! Mais je sais une chose c’est que ce maillot c’est celui de toute l’équipe ». Car en vélo, on perd et on gagne en équipe, un jour cela rigole, un autre non… mais l’esprit collectif doit rester, toujours, plus fort que tout. C’est ce qui fait la force d’un groupe.

 

 

 

Hervé Bombrun

© Patrick Pichon