ELIZE-DELZENNE4_1

Élise Delzenne
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

9e des championnats du Monde de poursuite individuelle à Saint Quentin-en-Yvelines, cet hiver, Élise Delzenne (Vélocio-Sram) a remporté dans cette discipline le 1er titre décerné à l’occasion des Championnats de France piste élite 2015, disputés jusqu’à dimanche sur le Vélodrome de Bordeaux-Lac.

 

La Nordiste, ingénieur dans le civil, a battu la jeune et prometteuse Marion Borras (Rhône-Alpes), membre du Pôle France Espoirs de Bourges et médaillée d’argent cette année lors des championnats du Monde juniors à Astana.

 

« Je savais que Marion était une très bonne poursuiteuse, déclarait après son sacre Élise, mais passer de la distance d’une poursuite individuelle juniors à élite, il y a parfois une marge car le kilométrage n’est pas le même ! Mais Marion a du talent, et elle l’a prouvée ce soir lors de cette finale 2015 des championnats de France de poursuite individuelle dames, notait-elle encore. C’est bien pour le niveau, l’Équipe de France que de tels talents arrivent, cela pousse en plus ». Mais même si elle voit d’un bon œil, Marion arriver dans le giron de l’équipe de France élite d’endurance, Élise Delzenne ne voulait pas laisser filer le maillot tricolore de la poursuite dames, elle qui avait du se contenter de l’argent l’an passé à Saint Quentin-en-Yvelines derrière Pascale Jeuland.

 

« J’aurai été déçue de ne pas obtenir ce titre, après avoir signé un temps de 3 mn 36 aux championnats du Monde, ajoutait-elle. J’espérais vraiment m’imposer, après le niveau est beaucoup plus élevé qu’en 2014, cela roule plus vite ici qu’à SQY, alors que la piste du Centre National est plus rapide. » Un titre national qui en plus efface les regrets de Élise Delzenne, malheureuse samedi lors de la course en ligne des championnats du Monde, à Richmond. « Je suis tombée au bout de dix kilomètres, et j’étais très frustrée, soupirait-elle. Je suis repartie, mais je n’y arrivais plus. Je n’y étais plus. C’est dommage car je voulais vraiment aider l’équipe, et le circuit en prime me plaisait bien. Après ce sont les aléas des championnats du Monde. » Alors, très vite, Élise Delzenne s’est remotivée pour la piste, et les championnats de France élite dames. « Je suis allée dès lundi rouler sur le « Stab » de Roubaix, indiquait-elle encore. Je n’ai pas fait le moindre effort long, et j’étais ici dès le mardi. J’ai avant tout privilégié la récupération. » Et cela a payé…

 

Hervé Bombrun

 

RÉSULTATS COMPLETS

 

 

PODIUM-POURSUITE-DAMES_1

Crédit photo FFC – Patrick Pichon