Joseph Berlin Semon a eu un pincement au cœur hier soir, veille des Championnats de France de demi-fond. « Ce maillot je l’avais depuis un an, je l’ai porté pendant 365 jours, et la seule manière de le conserver était de gagner ici, sur le Vélodrome de la Tête d’Or-Georges Préveral ». Ce qu’il a fait. La tactique élaborée avec Marc Pacheco, son stayer « partir vite, pied au plancher ». Ce qu’ils firent. « Je suis très content de ma course, ajoutait Joseph. « C’est mon 5e titre, répondait en écho », Marc Pacheco. Entraîneur de la Groupama-FDJ continentale, Joseph Berlin Simon, a avoué « que cette saison n’avait été pas la même que les précédentes pour préparer ces France, la priorité c’était mon travail. J’ai pu moins rouler, mais l’avantage que j’ai aussi, c’est que je vais rouler avec les coureurs de l’équipe que j’entraîne, parfois. Ces dernières semaines aussi, j’étais un peu moins sur les courses. J’ai donc pu davantage me consacrer à l’entraînement, même si celui-ci a été différent de ce que je pouvais faire les saisons précédentes. Je m’adapte et je vais rouler soit le matin tôt, soit le soir tard. Je suis en tout cas heureux du dénouement ».

 

 

Hervé Bombrun