Piste – Championnats de France – Hyères 2017 – Sprint – Vitesse individuelle – Élite hommes –Vigier

Piste – Championnats de France – Hyères 2017 – Sprint – Vitesse individuelle – Élite hommes –Vigier

Sébastien Vigier a pris une autre dimension, une autre stature en l’espace de quelques mois. Le sociétaire de l’US Créteil champion d’Europe Espoirs voici quelques semaines à Anadia, a ajouté à Hyères une nouvelle ligne à sa son palmarès avec le titre de Champion de France de la vitesse individuelle élite hommes obtenu en deux manches face à son pote et revenant à un très bon niveau, Melveen Landerneau. « C’est bien de s’affirmer ainsi avec ce titre avec les meilleurs français présents sur ce Championnat de France, disait le jeune Cristollien. J’attendais en fait ces Championnats de France depuis un an et l’édition de Bordeaux l’an passé je les avais en tête. » Auteur d’un très bon temps aux deux cents mètres en 9 sec 797, Sébastien Vigier avoue s’être « surpris lui-même, même si j’avais fait de bons chronos la veille à l’entraînement et que je savais que les jambes étaient bonnes. Mais ici, la piste est semi couverte, le vent qui s’engouffre et pousse », mais Sébastien lui aussi pousse et fort, notamment en match  surtout depuis sa victoire en finale des Championnats d’Europe Espoirs de vitesse individuelle hommes à Anadia, au Portugal, où il a battu Harrie Lavreysen, médaillé d’argent des Championnats du Monde élite à Hong-Kong. Cela a été le déclic, et m’a donné un surcroît de confiance. Je n’étais pas spécialement content des Monde à Hong-Kong car j’avais fait des erreurs en matchs, mais là au Portugal tout a été super cela me donne le moral pour les Championnats d’Europe Elite, si je suis sélectionné, les Coupes du Monde l’hiver prochain et puis le groupe France est super. L’émulation entre nous est superbe, c’est une bonne chose en vue des échéances à venir ». Qui dit échéance à venir, dit aussi à moyen terme, les JO. Un objectif forcément pour Sébastien qui se plait aussi à imaginer ce que pourrait-être Paris, après Tokyo. « J’avais déjà des frissons lors des Championnats d’Europe à Saint Quentin en Yvelines, alors les Jeux j’imagine ce que vont ressentir les athlètes qui pourraient-être sélectionnés. J’aimerais en être évidemment, surtout que si Paris obtient les Jeux nous allons nous entraîner pendant sept sur cet aspect au dessin particulier, et c’est un atout pour nous, notamment pour le 200 mètres lancé ».

 

Melveen Landerneau : « Je suis très satisfait de cette médaille d’argent. J’avais de bonnes sensations, et cela faisait longtemps que je n’avais pas fait un tel tournoi. Je suis content, Sébastien était de manière au-dessus. Il n’y avait rien à faire contre lui. On l’a vu dès le 200 mètres lancé ».

 

 

Benjamin Edalin: « Je suis content de ce podium d’autant plus que je ne fais plus trop d’efforts à l’entraînement pour la vitesse, le keirin ou le kilomètre dans la mesure ou avec Clara Sanchez nous avons pris la décision de me spécialiser au poste de démarreur en vitesse par équipes. J’ai envie maintenant de lancer au plus vite cette bombe de Sébastien Vigier et cette force résistante qu’est Quentin Lafargue sur les Championnats d’Europe, du Monde... »

 

Hervé Bombrun

© Patrick Pichon

 

Piste – Championnats de France – Hyères 2017 – Sprint – Vitesse individuelle – Élite hommes – Podium

Piste – Championnats de France – Hyères 2017 – Sprint – Vitesse individuelle – Élite hommes – Podium