Maxime Spohr aime la nouveauté, et l’a prouvé !

 

Le sociétaire du comité régional Bourgogne Franche-Comté a en effet remporté le titre de Champion de France de l’élimination en début de programme, et il a ajouté une nouvelle ligne tricolore à son palmarès avec la tempo race. Une course qui après cinq tours neutralisés donne l’occasion aux concurrents de disputer un sprint à chaque tour, attribuant au lauréat un point. Vélocité et résistance doivent-être les qualités à mettre en exergue. Ce qu’a fait avec brio Maxime Spohr.

 

« J’avais de supers jambes sur ce Championnat de France 2017, et je l’ai démontré en début de compétition avec ma victoire sur l’élimination, mais après j’ai été un peu mois en réussite. J’ai commencé à douter par rapport à mon succès initial, mais mon CTR, Emilian Broe a su trouver les bons mots pour me remettre en confiance. Je l’en remercie. » La machine « mentale » pour ainsi dire relancée, Maxime Spohr a donc doublé la mise. « La tempo race, dit-il en résumé, est une épreuve hyper intensive c’est un peu comme une élimination mais il convient aussi de compter ses efforts, car après un sprint, on peut-être contré et cela peut-être dur pour enchaîner les efforts alors. C’est aussi beaucoup de placement. »

 

Hervé Bombrun

© Patrick Pichon

 

Piste – Championnats de France – Du 12 au 19 août – Hyères – Endurance – Tempo race – Juniors hommes - Podium

Piste – Championnats de France – Du 12 au 19 août – Hyères – Endurance – Tempo race – Juniors hommes – Podium