Sébastien Vigier

« Je me suis fait prendre la tête à un tour et demi, et j’ai ensuite fait une erreur tactique en étant trop loin de lui. J’ai vraiment couru ce match en 8ede finale en étant comme l’on dit « endormi ». J’ai eu deux heures de pose entre la fin du 200 mètres lancé et mon premier match, et ce n’est pas quelque chose que j’affectionne. Je n’ai pas pris de haut mon adversaire, cela fait bien lontgemps que je ne fais plus cela, cela m’est arrivé mais ce n’est plus le cas. C’est juste que j’ai eu du mal à me remettre dans mes matches, c’est tout ».

 

 

Hervé Bombrun