Virginie Cueff a conservé son bien. La Bretonne deuxième du deux cents mètres lancé, derrière Olivia Montauban, a battu cette dernière en deux manches lors de la finale des Championnats de France de vitesse individuelle dames, sur le vélodrome de Bordeaux-Lac. « C’est mon troisième d’affilée dans cette discipline. Ce titre me tient à cœur car la vitesse, c’est la discipline reine de la piste. Je sens que cette année en plus je suis la fille à « battre ». Je le sens aux entraînements, mais c’est bien cette émulation car cela va continuer à faire augmenter notre niveau. Cela nous tire toutes les trois vers le haut. »

 

Des sommets que Virginie Cueff n’a pas renoncé à atteindre, loin s’en faut. Je crois en la qualif pour les Jeux, on est bien en vitesse par équipes, mais il faut continuer à travailler. J’ai confiance en nos entraîneurs, en Laurent Gané, et Franck Durivaux, ils sont complémentaires tous les deux. Laurent nous apporte beaucoup, son mode de fonctionnement marche. On ne le voit pas encore pour nous les filles sur le plan international, mais je peux vous dire que l’on travaille aussi durement que les garçons, au quotidien, et j’espère que cela va payer pour nous aussi. » Comment pourrait-il en être autrement vue l’implication mise sans réserve par Virginie et les sprinteuses de l’équipe de France.

 

 

vitesse-dames_1

PODIUM
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

 

Hervé Bombrun