Challenge-national-piste-podium

Podium

Une belle réussite, une participation en nombre et des épreuves de bon niveau. C’est le résumé de la première édition de la « manche piste » du Challenge National juniors, qui s’est tenue cet après-midi au Vélodrome Georges Préveral de la Tête d’Or, à Lyon. Une course mise sur pied par Michel Meunier, et l’Entente Cycliste Lyon 6, lequel a reçu le concours de Cyril Garel et Dominique Garde.

 

« Une vraie fête de famille, du cyclisme sur piste », comme l’a répété à de nombreuses reprises, Michel Meunier. Côté sportif, les victoires sont revenues à Sébastien Vigier, Ile-de-France sur le tour lancé (18 sec 893), Medhi Henriet (Normandie) s’est imposé sur le scratch, le champion de France cadets route Clément Betouigt-Suire (Aquitaine) s’est adjugé l’élimination, l’américaine courue à plus par seize équipes, et à plus de 48 km/h de moyenne, a vu la victoire de la paire des Pays-de-la-Loire (Bryan Le Claire-Quentin Fournier), tandis que la poursuite par équipes a donné le résultat suivant : Bretagne (4 mn 38 sec 149), Midi-Pyrénées (4 mn 41 sec 297) et Pays-de-la-Loire (4 mn 41 sec 690).

 

Les filles ont elles aussi eu droit à leur « programme » de course, avec trois épreuves d’encadrement, et la plus régulière sur les trois courses a été Clara Copponi (Provence), devant Marion Borras (Rhône-Alpes) et Maëva Paret-Peintre (Rhône-Alpes).

 

« Cette première manche du Challenge National piste juniors a été une parfaite réussite, avec plus de cent juniors hommes et dames engagés, et dix-sept comités représentés, indique Yannick Pouey, président de la commission piste à la Fédération Française de Cyclisme, dont certains ne disposent pas de vélodrome sur leur territoire. Ils ont été compétitifs sur cette manche ce qui prouve qu’ils ont beaucoup travaillé la piste cet hiver, c’est très bien. Les résultats sont bons aussi de la part de coureurs qui incarnent la relève de la piste française. La réussite de cette épreuve va au-delà de mes espérances ». Une compétition qui sans nul doute va désormais s’inscrire dans le temps. « Je pense que concernant cette manche piste, il n’y a plus de débats », tranche Yannick Pouey, lequel ajoute. « Cette mixité entre route et piste sur le challenge démontre la volonté de la FFC de faire évoluer notre culture, il n’y a pas que la route et les grandes épreuves dans ce domaine. Il faut continuer et toujours plus,  mixer route et piste, car cette discipline est pourvoyeuse de médailles Olympiques pour la France, et notre fédération, dans le cadre des Jeux Olympiques. La piste est une école de formation. Il faut donc que notre culture évolue. Je ne dis pas qu’il faut changer de culture, juste la modifier quelque peu. Cette manche du Challenge National juniors, avec une organisation sur la piste, est un premier volet. Il y aura une manche de Coupe de France de DN sur piste cet été aussi à Hyères, et nous allons créer la «Coupe de France des vélodromes-Fenioux piste ». » Car la piste est et restera toujours un axe fort de la FFC.

 

 

Hervé Bombrun