Cette édition 2018 de la Scott  Cimes du Lac d’Annecy pourrait être comparée à une superproduction hollywoodienne tant les ingrédients d’une œuvre aboutie étaient réunis au bord du Lac d’Annecy et dans le massif des Bauges pour cette épreuve qui clôturait le Challenge Rotor.

 

Ludovic Valentin et toute son équipe ont pris l’habitude d’offrir ce qui pouvait se faire de mieux en matière de « cyclosportive ». Le décor du jour était magnifié par une météo idéale pour la pratique du vélo, même si le vent a pu fatiguer certains concurrents sur le retour vers le col de Leschaux,

 

 

 

Une réussite qui a conduit près de 800 cyclistes, un record, sur la ligne de départ toujours aussi splendide. Une répartition presque égale entre le grand parcours de 130 kilomètres et le plus raisonnable parcours de 101 kilomètres (avec tout de même 4 cols et 2300 mètres de dénivelé), mais avec toujours un peu plus de monde sur le « petit ». A noter qu’il y a eu aussi cette année beaucoup de novices (ou de cyclistes qui préféraient se préserver pour d’autres échéances) sur les randonnées proposées par LVO.

 

J’étais cette année de ceux-là car mon agenda m’obligeait à quitter très vite Saint Jorioz pour m’envoler vers d’autres cieux.

J’ai donc rempli cette mission « Green Cycling » d’une autre manière. D’abord il s’agissait de réunir les membres de la « Patrouille ». Malheureusement de nombreuses défections de dernières minutes et pour de bonnes raisons (santé et ennuis mécaniques) n’ont permis qu’à deux cyclistes de m’accompagner, Alexander Duncan et Michel Richard qui se sont engagés sur le grand parcours.

 

 

De mon côté, je n’ai remarqué aucun déchet, aucun détritus sur le bord de la route, mais mes constatations ne sont pas celles d’un cycliste qui aurait effectué tout le parcours. J’ai pris l’habitude d’entendre les remarques de Ludovic Valentin ou du speaker de ses épreuves, ils mettent l’accent sur le « non rejet » de détritus divers sous peine de disqualification. J’ai aussi pris l’habitude de constater que les cyclistes de ces mêmes épreuves étaient plus respectueux que la moyenne des habitués de ce genre d’évènements.

C’est donc une forme de satisfaction qu’il faut continuer de nourrir ici. Et c’est tant mieux, les parcours sont si beaux… Suffisamment sans doute pour que la barre des 1000 participants soit dépassée sur les bords du Lac d’Annecy en 2019.

 

 

 

Mission impossible, épilogue : Difficile pour moi de terminer ce texte sans évoquer nos deux amis qui se partageaient les premières places de ces épreuves de masse ces dernières années. Nous savions que David Polveroni avait eu un nouvel accident qui ne lui a pas permis de poursuivre sa convalescence tellement bien commencée sur la Chambérienne il y a un mois. Mais en apprenant sur la ligne du départ que Stéphane Cognet avait chuté la veille avec de sérieuses lésions osseuses, j’ai eu un nouveau choc…

Notre passion du cyclisme doit-elle conduire nos amis, ou nous même, « au tapis »…?

 

Profiter de ces beaux moments dans de si beaux sites, rester en forme, ce qui fait justement l’essence même de la pratique du vélo, sont-ils des verbes qu’il nous faut continuer à conjuguer ensemble ? Restons « positifs » ! Souhaitons un prompt rétablissement à nos amis qui nous ont déjà prouvé que ces accidents font partis de la vie, et que revenir en forme est un autre beau challenge à relever. Car le volet « vélo santé » qui est une des « missions » que nous voulons accomplir avec les Greens ne doit pas devenir une… Mission impossible,  vous l’aurez compris…

 

 

Et comme tout finit habituellement par la page des résultats en matière de sport, deux félicitations s’imposaient pour nos coéquipiers du jour. D’abord dans l’ordre d’apparition sur la liste du classement du grand parcours, Duncan Alexander avec sa sixième place au scratch prend la deuxième place de sa catégorie, bravo. Quant à Michel Richard, il finit sur la quatrième marche du podium virtuel de sa catégorie, avec une excellente quatre-vingt treizième place au scratch, respect.

 

  •  CLASSEMENTS LA SCOTT CIMES DU LAC D’ANNECY 2018

 

 

 

Vincent

Photos

VH/LVO

Rights reserved