Michel Callot emmène le peloton des futurs acteurs des Jeux Olympiques de Paris 2024, si la capitale Française était désignée ville hôte par le CIO au mois de septembre prochain.

Michel Callot emmène le peloton des futurs acteurs des Jeux Olympiques de Paris 2024, si la capitale Française était désignée ville hôte par le CIO au mois de septembre prochain.

Le Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines qui pourrait être celui des Jeux de Paris 2024– si la candidature Française était retenue par le CIO, au mois de septembre prochain – s’est paré ce matin de l’effervescence et d’un doux parfum Olympique.

 

Michel Callot, président de la Fédération Française de Cyclisme, son homologue de l’Union Européenne de Cyclisme, David Lappartient, et Michel Laugier, président de l’agglomération de Saint Quentin-en-Yvelines ont en effet roulé sur ce superbe outil afin de soutenir la candidature des Jeux Olympiques 2024 à Paris.

 

Ils étaient accompagnés de jeunes licenciés de la FFC, mais également de champions accomplis tels que Laurie Berthon, Kevin Sireau double médaillé d’argent aux Jeux, et Benjamin Thomas, sacré Champion du Monde cette année de l’omnium et de l’américaine à Hong-Kong (NDLR : discipline qui sera de nouveau au programme des JO à partir de Pékin 2020), et de la Championne Olympique de VTT cross-country 2012 à Londres, Julie Bresset.

 

 

Une quête de podium suprême convoité par la génération « Paris 2024 » de pistards de la FFC représentée par Sébastien Vigier, promesse du sprint, tout comme peut l’être son homologue Mathilde Gros, Marion Borras ou encore Corentin Ermenault sur l’endurance, ou Axelle Etienne, ou encore Mathis Ragot-Richard en BMX.

 

Michel Callot « Je soutiens le projet Paris 2024"

Michel Callot « Je soutiens le projet Paris 2024″

« Cette opération est un acte fort que nous avons voulu marquer par cette symbolique, David Lappartient et moi, indique Michel Callot, président de la Fédération Française de Cyclisme, afin de montrer à tous et toutes notre attachement très fort au projet de Paris 2024. La France attend les Jeux, événement majeur du sport International depuis bientôt un siècle. Si notre pays venait à être désigné pays hôte au mois de septembre prochain, à Lima, par le CIO, cela aurait un effet booster sur le sport et les jeunes sportifs de notre pays.

Disputer une épreuve comme les Jeux Olympiques à domicile donnerait à nos jeunes athlètes sans doute ce surcroît de motivation supplémentaire dans leur quête de performances. Pour le cyclisme enfin, et notre fédération ce serait tout simplement la mise en lumière internationale, une seconde fois, après les Championnats du Monde piste 2015, de cette magnifique infrastructure qu’est le Vélodrome National de Saint Quentin-en-Yvelines, lequel accueille l’élite de nos pistards, de la colline d’Elancourt qui pourrait accueillir le VTT cross-country, sans oublier le Stadium de BMX de Saint Quentin-en-Yvelines sur lequel s’entraînent à l’année nos pilotes du Pôle Olympique. Les collectifs, BMX, piste endurance ou sprint, nos routiers, vététistes croient dur comme fer à l’organisation des Jeux à Paris en 2024. Ils les appellent de tous leurs vœux. C’est la raison pour laquelle j’apporte bien évidemment tout mon soutien à ce fabuleux dessein que représente la candidature de Paris 2024 pour les XXXIIIe Jeux Olympiques de l’ère moderne« .

 

 

 

Les jeunes licenciés de la FFC, Michel Laugier, Michel Callot et David Lappartient supportent la candidature de Paris 2024 en arborant le tee-shirt soutenant la candidature des Jeux en France.

Les jeunes licenciés de la FFC, Michel Laugier, Michel Callot et David Lappartient supportent la candidature de Paris 2024 en arborant le tee-shirt soutenant la candidature des Jeux en France.

 

 

Fédération Française de Cyclisme

Crédit photo FFC – Patrick Pichon