A la veille du Grand Départ du Tour de 2017, à Düsseldorf, Laura Flessel, ministre des Sports de la République Française, et Michel Callot, Président de la FFC, ont proposé au Président de l’Union Cycliste International, Brian Cookson, de renouveler, en complément des actions menées par l’UCI, le dispositif de contrôle inopiné des vélos sur la 104e édition du Tour de France, mise en place en 2016 afin de lutter contre toute méthode illégale d’augmentation de la performance sportive, et particulièrement contre la fraude dite technologique.

Ce dispositif sera donc reconduit cette année. Rappelons par ailleurs que les contrôleurs auront recours à la technologie de l’imagerie thermique, grâce, notamment, à des caméras de très haute définition.

Ces contrôles seront effectués de manières indépendantes, sous l’égide de l’UCI.

Cette initiative confirme l’engagement fort des autorités françaises dans la lutte contre toute les formes de tricherie, portant atteinte aux valeurs du sport, décrédibilisent les résultats et performances sportives et menacent tant l’intégrité des compétitions que la santé des sportifs.

Ce message de fermeté de la part des institutions publiques et sportives, est ainsi transmis à l’égard de ceux qui souhaiteraient contrevenir aux règles fondamentales du sport, sur le Tour de France, et sur tous les autres événements organisés sur le territoire français.

 

 

France Cyclisme