La ville de Pau a accueilli, le week-end dernier, l’Assemblée Générale de la FFC.

 

L’occasion pour les organes de la FFC de se retrouver autour de groupes de travail sur les problématiques actuelles et à venir du cyclisme français.

 

C’est au Palais Beaumont de Pau que les congressistes ont été accueillis samedi 28 février et dimanche 1er mars.

L’Assemblée Générale 2015 de la Fédération Française de Cyclisme a rassemblé 240 congressistes, dont 126 délégués élus (porteurs d’un total de 1.331 voix), représentatifs des associations des comités régionaux et départementaux de France métropolitaine et d’outre-mer.

 

Ce week-end aura été l’occasion pour la FFC de se pencher sur différentes thématiques telles que :

 

  • « La réforme des régions : Quelle organisation territoriale pour la FFC demain ? Avec quelles mutualisations et quels moyens ?»
  • « Cyclisme pour tous : De la stratégie fédérale au plan régional de développement des épreuves « pass’cyclisme »
  • « L’arbitrage des épreuves : les formations nationales et régionales, la déontologie des fonctions toutes disciplines confondues. Quels moyens de développement de la fonction ? »

 

 Les différents intervenants ont dressé un bilan moral, financier et sportif de l’institution.

 

Le Secrétaire Général a notamment souligné la hausse appréciable des effectifs : nouveau record historique avec 119.357 licenciés et progression de 0,12% par rapport à 2013 (gain de 16.287 licences et 15,8 % en 5 ans). Le rapport moral présenté par Patrice ROY a été adopté à l’unanimité.

 

Le Trésorier général a mis l’accent sur les aspects conjoncturels qui ont pénalisé la bonne gestion des finances fédérales au cours de l’exercice écoulé.

Pierre POUYET a successivement présenté le rapport financier sur l’exercice antérieur et le budget prévisionnel pour l’exercice 2015. L’exercice clos au 31 octobre 2014 présente un résultat négatif de 1.217.304€. Après certification par M. Christian ANTOUNE, commissaire aux comptes, que les chiffres présentés traduisaient fidèlement la situation financière et les comptes annuels de la FFC, le rapport financier et ces comptes ont été adoptés à la majorité (764 voix pour, 397 voix contre, 170 abstentions).

 

Le projet de budget pour l’exercice 2014-2015, présenté par Pierre POUYET, avec un compte de charges à hauteur de 17.850.800 € et de produits à hauteur de 18.252.700 €, dégageant un résultat bénéficiaire de 401.900 €, a été adopté à une très large majorité.

 

Au cours de son allocution, Gilles DA COSTA a notamment rappelé les rôles et compétences du Conseil fédéral, qu’il a présidé durant deux ans. Il s’est également réjoui du fonctionnement harmonieux et démocratique de cet organe avec le Bureau exécutif. Il a précisé : « Le Conseil fédéral n’est pas un contre-pouvoir. Il a pleinement exercé son rôle de contrôle et de force de propositions.» Après avoir effectué un rappel complet des temps forts des séances du Conseil fédéral tenues en 2014, il a justifié les motifs de son souhait de ne pas solliciter un nouveau mandat de Président : « J’ai essayé de faire et de bien faire. Désormais, mes engagements professionnels sont devenus encore plus chronophages. Je souhaite pleine et entière réussite à Michel CALLOT.»

 

Le Directeur technique national a évoqué un palmarès riche de 77 podiums mondiaux et européens, dont les 3 titres mondiaux de François PERVIS (keirin, kilomètre, vitesse), ceux de Thomas BOUDAT (omnium), de Pauline FERRAND-PREVOT (route élite), le « grand chelem » réalisé par Julien ABSALON (championnats d’Europe et du monde, classement final et record de victoires en Coupe du monde de VTT), le titre mondial en relais par équipes (Pauline FERRAND-PREVOT, Maxime MAROTTE, Jordan SARROU, Hugo PIGEON), ceux individuels conquis par Jordan SARROU (espoirs VTT) et Loris VERGIER (VTT descente juniors). Vincent JACQUET a aussi dressé un panorama des actions fédérales de formation et de structuration mises en place : le haut niveau et la performance (Parcours de l’excellence sportive), formation et professionnalisation, développement territorial.

 

Alain CLOUET, en sa qualité de Secrétaire général de LNC et représentant de Marc MADIOT, Président de la LNC, a notamment insisté sur la confirmation d’une compétitivité retrouvée du cyclisme professionnel français au niveau international : 82 victoires en 2014, dont 11 au niveau « World Tour ». Parmi celles-ci : les succès d’étapes de Blel KADRI et Tony GALLOPIN sur le Tour de France. Le podium de l’épreuve reine du cyclisme mondial a consacré de brillante manière le niveau du cyclisme national dans le concert international : 2e place pour Jean-Christophe PERRAUD, 3e pour Thibaut PINOT, victoire au classement général final par équipes pour la formation « AG2R La Mondiale ».

 

Dans son discours de clôture, David LAPPARTIENT a exprimé de nombreuses satisfactions. Aux premiers rangs de celles-ci : les succès sportif et populaire des récents championnats du monde de cyclisme sur piste disputés sur le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines. S’il n’a pas éludé les difficultés rencontrées en 2014, le Président a avant tout souhaité se projeter vers l’avenir et notamment l’objectif des Jeux Olympiques de Rio 2016.

Le projet de création d’une équipe fédérale professionnelle mixte multidisciplinaire, la réforme du cyclisme mondial, la modernisation de l’Union Européenne de Cyclisme, la vie interne de la FFC, la maitrise des coûts des organisations, le coût des forces de l’ordre, les conséquences de la réforme territoriale et de la réduction des finances publiques pour la gouvernance de la FFC furent les principaux points d’ancrage du discours présidentiel de clôture chaleureusement applaudi.

La médaille d’or de la FFC, plus haute distinction fédérale, a été remise à des dirigeants particulièrement méritants :  Mme Catherine GASTOU, MM. Gilles DA COSTA, Gilbert DUCLOS-LASSALLE, Jo BURDIN, JacquesPHELIPPEAU.

 

La grande plaquette de la FFC a été attribuée à M. François BAYROU, Maire de PAU, et à Mme. Josy POUEYTO, Première adjointe déléguée au Tour de France. David LAPPARTIENT a également eu le plaisir de remettre la médaille d’or de la Jeunesse et des sports à Marie-Antoinette CANU, membre du Conseil fédéral et Présidente du comité départementales des Bouches-du-Rhône.
Charlotte CATTOEN est la lauréate de la sixième édition du Trophée Julien DITLECADET.

 

En 2016, le congrès fédéral annuel de la FFC sera organisé à Antibes Juan-les-Pins (Côte d’Azur).

 

La FFC remercie chaleureusement l’ensemble des congressistes, la ville de Pau et Monsieur François BAYROU, Maire de la ville, pour leur participation et accueil.

 

Au cours de ce congrès 2015, la Fédération Française de Cyclisme a aussi tenu à honorer ses licenciés, en remettant, à certains dirigeants, la médaille d’or de la FFC, plus haute distinction de notre fédération :

 

  • Mme Catherine GASTOU,
  • Gilles DA COSTA,
  • Gilbert DUCLOS-LASSALLE,
  • Jo BURDIN,
  • Jacques PHELIPPEAU.

 

La grande plaquette de la FFC a été attribuée à M. François BAYROU, Maire de PAU, et à Mme Josy POUEYTO, Première adjointe déléguée au Tour de France.

 

David LAPPARTIENT a également eu le plaisir de remettre la médaille d’or de la Jeunesse et des sports à Marie-Antoinette CANU, membre du Conseil fédéral et Présidente du comité départemental des Bouches-du-Rhône.

 

Charlotte CATTOEN, quant à elle, est la lauréate de la sixième édition du Trophée Julien DITLECADET.

 

Fédération Française de Cyclisme,

Pau,

le 1er mars 2015