À l’instar de l’Union Cycliste Internationale, la Fédération Française de Cyclisme a décidé de lancer son plan d’actions national et régional en faveur de la lutte contre la fraude technologique.

 

A cet effet, le samedi 21 avril dernier, Michel Callot, Président de la FFC, et Ludovic Sylvestre, Vice-président de la FFC et Président de la Commission Route, ont réuni l’ensemble des Commissaires Techniques Régionaux de la FFC en charge de cette mission.

 

 

 

 

 

De cette réunion de travail, il en ressort différentes décisions :

 

  • Que toutes les catégories seront concernées, des cadets aux premières catégories, sans oublier la catégorie loisir.
  • Que toutes les épreuves Route, VTT, Piste, Cyclo-cross et Loisir des calendriers nationaux et régionaux seront susceptibles d’être contrôlées.
  • Que cette mesure s’applique tant en métropole que dans les départements ultra-marins.

 

L’objectif de ce plan, dont Laurent Idelot sera le Référent Technique National, est la validation de la performance de nos coureur(e)s qui investissent les podiums, quelle que soit l’épreuve.

 

A travers cette action, la FFC entend mettre en œuvre sa grande détermination à vouloir dissuader toute personne d’utiliser ce type de procédé représentant la négation même du sport cycliste. « Nos compétitrices et compétiteurs doivent savoir qu’il peut y avoir des contrôles effectués contre la fraude technologique, et que nous les réaliserons dans toutes les catégories et sur l’ensemble du territoire national », indique, le Président de la Fédération Française, Michel Callot.

 

Pour ce faire, et dans l’attente de la validation des tablettes « nouvelle génération » de l’UCI, dont seront équipés les commissaires techniques dès que cela sera possible, il sera procédé au démontage des vélos, à l’arrivée des courses, sur lesquelles un contrôle sera diligenté.

 

Enfin, et pour rendre ce plan d’actions efficient, la Fédération Française de Cyclisme a, par ailleurs, intégré ce dispositif de lutte contre la fraude technologique dans son règlement disciplinaire.

 

Le groupe de travail de la FFC sur la fraude technologique était composé de Michel Callot, Président, Ludovic Sylvestre, Vice-président, et Jean-Christophe Péraud, Manager matériel et lutte contre la fraude technologique de l’UCI.

 

 

France Cyclisme

Crédit photo : Patrick Pichon – FFC