Intervenant au sein de la Direction Technique Nationale de la Fédération Française de Cyclisme, Anthony Bouillod soutient ce jour à Besançon sa thèse « optimisation de l’interface homme-machine en cyclisme », sous la codirection de Frédéric Grappe et de Georges Sotto-Romero.

 

Une thèse préparée à l’Université Bourgogne-Franche-Comté depuis le 29 octobre 2014. Anthony Bouillod a été recruté en qualité de doctorant à la Fédération Française de Cyclisme afin de mener cette étude, dans le cadre d’une subvention CIFRE. Ses travaux nombreux ont contribué grandement à l’optimisation de la position de coureurs cyclistes de haut-niveau français, dont un grand nombre ont par la suite investi les podiums sur le plan international.

 

Hervé Bombrun