Francis Mourey a bouclé cette année sa 14e saison sur la route en qualité de professionnel. Le coureur de Franche-Comté qui ne sait toujours pas si son contrat sera reconduit chez Fortunéo-Oscaro.com, va débuter sa saison de cyclo-cross la semaine prochaine en Suisse, à l’occasion de l’EKZ. « Mon but est de rester chez les pros, et au sein de mon équipe, j’aimerais bien continuer une saison de plus », dit-il. Car la route a toujours été une activité que ce cyclo-crossman dans l’âme n’a jamais négligé, souvent dans la peau du coéquipier fidèle et dévoué. Mais en cross, Mourey a longtemps été le patron de la discipline en France. Une place qu’il entend retrouver. « Je vais disputer cet hiver toutes les manches de la Coupe de France de cyclo-cross, et celles de la Coupes de Suisse. Je vais également m’aligner sur les manches de Coupe du Monde, mais à partir du mois de décembre, à Namur dans le but de préparer la fin de saison et la période des Championnats. » Car Francis Mourey a une envie reconquérir le maillot de champion national qui est actuellement la propriété de Clément Venturini (Cofidis). « Je connais bien le parcours de Quelneuc, il me convient. J’ai souvent gagné là-bas. Mon objectif prioritaire cette année c’est cette course, et au niveau international j’ai envie de retrouver du plaisir. Courir avec ce sentiment. J’ai aussi entendu dire que Besançon pourrait accueillir les Championnats de France de cyclo-cross en 2019. C’est bien, si ce site est choisi. Mais je ne veux pas tirer de conclusion pour la suite. Si Besançon est choisi, je veux aller jusqu’à là-bas, et si je suis dans le coup à l’issue, je réfléchirais à l’issue, si je fais un an de plus ou pas ».

 

 

Hervé Bombrun