Sociétaire de l’équipe Sunweb, Juliette Labous est revenue cet hiver au cyclo-cross dans le but de bien préparer le début de saison.

 

France Cyclisme : Pourquoi avoir repris le cyclo-cross cet hiver ?

Juliette Labous : « Le but était de préparer au mieux le mois de février sur la route. J’ai vu cela en compagnie de mon équipe Sunweb, et l’entraîneur national du cyclo-cross à la FFC, François Trarieux, et nous sommes donc d’accord sur un bon programme hivernal. Le cyclo-cross j’aime en plus, et cela m’a permis de revenir dans une discipline que j’apprécie »

 

FC : Tu songes à t’investir sur la discipline dans le long terme ?

JL : « Peut-être, on va dresser le bilan avec mon équipe au terme de la saison de cyclo-cross, puis ensuite de la saison de route, mais pourquoi pas, oui, refaire du cyclo-cross, voir ce qui peut être amélioré. Mais je n’ai pas envie d’arrêter le cyclo-cross. »

 

FC : Quelles ambitions nourris-tu pour le Championnat du Monde ce week-end ?

JL : « J’y vais sans pression, mon but sera de tout donner. De bien m’appliquer techniquement. Essayer de faire mieux que je peux, sans regrets en passant la ligne. C’est mon premier mondial de cyclo-cross depuis trois ans ».

 

FC : Tu vises quoi sur la route cette année ?

JL : « Je vise évidemment d’être bien en début de saison, mon objectif aussi c’est d’être plus régulière. J’ai connu des périodes hautes et de basses en 2018, et je voudrais être davantage linéaire cette saison. Plus constante, aller chercher des résultats sur les courses sur lesquelles je dois être bien, et sur les autres aider l’équipe au maximum ».

 

 

Hervé Bombrun