Miguel Martinez a repris le chemin du cyclo-cross. L’ancien champion du Monde Espoirs « effectuera toute la saison, la finale de la Coupe de France à Flamanville, le 30 décembre, et les Championnats de France de Besançon, les 9 et 10 janvier 2016. Mais là, je vais aller passer dix jours en Chine. »

 

Les raisons de son voyage sur les terres de l’empire du milieu. « Aider, entraîner et conseiller, l’un de mes coéquipiers Chinois, membre du Team VTT, Tropix qui a déjà sa qualification en poche pour les Jeux de Rio, l’été prochain ». Cette parenthèse refermée, retour dans les sous-bois, avec envie et motivation. « J’ai bien marché de suite, explique Miguel qui porte les couleurs du VC Montrichard, club de Dominique Pezard, durant la saison hivernale. J’ai gagné deux courses, et fait de bonnes places sur d’autres épreuves. Je me classe notamment 12e de la 2e manche de Coupe de France à Quelneuc. J’étais remonté à la deuxième place au tout début de course, mais je chute. Mon objectif aux France ? Je ne sais pas. Si le terrain est gelé, qu’il y a de la neige, que cela demande des qualités techniques, je peux faire quelque chose de bien. Ce sera plus dur si c’est gras, un bourbier. On verra bien. »

 

Pareil pour la saison VTT, Miguel Martinez ne borne pas ses ambitions. « Je veux réaliser une belle saison estivale, meilleure que 2015. Mais comme je marche pas mal en cyclo-cross, je me dis que cela peut-être mal aussi dans quelques mois en VTT. Je me sens bien depuis que je suis revenu en France. Il y avait moins de courses en Italie que chez nous, alors je m’entraînais beaucoup, et cela m’usait. Là je cours en cyclo-cross, le week-end, et je me repose pas mal la semaine, tout en m’entretenant. Je faisais cela avant du reste, et c’est un mode de fonctionnement qui me va très bien. »

 

 

Hervé Bombrun