Joli quinquangénaire, l’Amicale Cycliste de Besançon a fêté son anniversaire de la plus belle des manières en « invitant » public et coureurs à venir en « masse » sur la première manche de la Coupe de France de cyclo-cross « La France Cycliste », à Besançon sur le circuit tracé à la Malcombe. La première bougie a été soufflée dans le cadre de l’épreuve juniors, avec un mano à mano entre Thomas Bonnet et Medhy Henriet. Le dernier mot… de la victoire revenant finalement au Limousin pour quelques secondes d’avance par rapport au Normand, qui était déçu sitôt arrivé dans l’aire du podium, mais s’est vite repris afin d’apprécier l »entame qu’il a donné du côté de la Franche-Comté, préférant prendre les choses avec philosophie.« Je voulais déjà effectuer une bonne course ici, accrocher un résultat afin d’honorer la mémoire de Gérard Gaunelle, speckaer en Normandie qui est décédé cette semaine. Ma deuxième place est plutôt une bonne chose, je n’ai pas eu encore une préparation au top, car nous ne sommes qu’en début d’année. J’étais super bien sur les portions de route, un peu moins à l’aise sur les parties techniques sur lesquelles Thomas m’était supérieur du fait qu’il vient du VTT. J’ai essayé de maîtriser, gérer dans ces secteurs afin que les écarts ne grandissent pas trop. Mon but maintenant est d’être régulier tout au long de la saison, être constant. C’est la première manche, et je déciderai dans quelques temps les objectifs que je souhaite me fixer. Je n’ai pas d’ambitions pour l’instant, et s’en mettre trop tôt c’est de la pression pour rien. »
Alexis Bourmaud partage cette réflexion. Pas question de tirer des plans sur la comète dès la première levée en cyclo-cross, même si c’était une réunion nationale. La mesure reste de mise chez le sociétaire des Pays-de-la-Loire. « J’ai terminé quinzième des France 2014, déclarait-il à ffc.fr. Je me classe trente-et-unième du challenge « La France Cycliste » en 2013-2014, et cette année je signe mon le tout premier podium national de ma carrière. Mon ambition est d’essayer de concrétiser cette performance lors des deux autres compétitions nationales programmées au cours de cet hiver. J’ai déjà gagné quatre cross cet hiver, plus cette troisième place. Maintenant on verra ce que cela va donner au fur-et-à-mesure que la saison avance. »
Il faut dire que pour tout les juniors cette première « nationale », était une grande inconnue, y compris pour Thomas Bonnet, peut-être même plus pour lui que pour beaucoup d’autres, étant entendu que le sociétaire de Creuse Oxygène est junior première année, et découvre la catégorie des 17-18 ans. « J’espérais un top 15, mais je ne me voyais pas m’imposer, lançait le vainqueur 2014 de la Coupe de France cadets de VTT, avec trois manches gagnées sur quatre à disputer. Je termine dixième des championnats de France en vélo tout terrain cadets, et gagne deux courses sur la route, poursuivait cet élève en bac pro technique d’usinage. Mon but est maintenant de répondre présent sur les deux autres manches de la Coupe de France de cyclo-cross « La France Cycliste » à suivre, et au niveau international, essayer d’apprendre. Cette année sera, ne l’oublions pas, une saison d’apprentissage. J’aurai les mêmes ambitions en VTT cet été », concluait ce coureur deuxième des France cadets de cyclo-cross l’hiver dernier, et qui souhaitait au terme de sa course Bisontine, « remercier son entraîneur, David Giraud. »

Hervé Bombrun