Alois Falenta est un « petit jeune » en cyclo-cross, malgré ses 26 ans.

 

Le coureur de l’UC Gessienne, 9e l’an passé des Championnats de France à Pontchâteau, a en effet débuté dans la discipline voici seulement cinq ans.

 

« J’ai commencé par le VTT en faisant quelques courses comme cela, et puis je me suis orienté vers le cyclo-cross », explique à France Cyclisme, ce coureur élite, l’un des rares « amateurs » en France a tenté sa chance en Coupe du Monde. « Je veux me donner à fond dans mon sport et c’est la raison pour laquelle je ne fais que cela, dit-il encore. J’ai quitté mon travail au mois de juin dernier. J’étais paysagiste en Suisse, et j’ai économisé de l’argent pour faire la saison. Mais c’est dur, je pense qu’il va falloir que je m’inscrive au chômage pour continuer l’aventure, je pense ».

 

37e à Zolder l’an passé, 44e à Hooghereide, Alois était aussi du voyage à Valkenburg, la semaine dernière. « J’aimerai mes glisser parmi les 20ers des Coupes du Monde, prendre des points UCI, monter dans le classement », explique notre interlocuteur, champion Rhône-Alpes de cyclo-cross en 2015. « Maintenant j’aimerai bien trouver une structure qui m’aide, me donne des vélos et de l’équipement. Ma priorité reste le cyclo-cross avant tout, mais pourquoi pas faire aussi un peu plus de route, du VTT aussi, si nécessaire ».

 

Hervé Bombrun