Florian Richard-Andrade est allé au bout de lui-même à Pontchâteau
Photo: FFC-Patrick Pichon

Le nom de Nys est parti pour perdurer dans les classements de cyclo-cross. Si Sven a pris sa retraite depuis un bonn moment déjà, son fils qui Thibau qui anime désormais les classements d’épreuves hivernales. Le jeune Belge, très doué techniquement, comme son géniteur, a en effet remporté ce matin la manche française de Coupe du Monde de cyclo-cross, sur le magnifique parcours de Coët Roz, à Pontchâteau, fief de Jean-Yves Plaisance. La France qui a réalisé une très belle course, sur ses terres, place à la sixième place, Florian Richard-Andrade, juniors première année. « La première partie de course est très dure, déclarait le sociétaire de l’équipe de France. J’ai aussi eu du mal en début de course, mais c’est souvent le cas. Je n’arrive pas à prendre de bons départs, je ne sais pas pourquoi, il va falloir que je vois cela avec mon entraîneur.. Je suis rentré sur le groupe de tête sur la ligne droite d’arrivée, après un bel effort pour combler l’écart, et une fois la jonction réalisée, j’ai dû souffler un peu. Cela roulait vraiment à bloc en tête de course ». En effet, on avait l’impression d’assister à une vraie course sur route, par moments. « J’ai pris la tête, à un moment pour  voir, et au final, je me classe sixième ce qui est très pour un junior première année ». Autre juniors première année, en exergue, Rémi Lelandais termine onzième. Une prestation de bon augure pour l’an prochain, là encore…  « C’est ma meilleure prestation en Équipe de France, déclarait ce coureur qui vit au pied du Grand Colombier dans l’Ain. J’avais terminé treizième à Namur. Je réalise un très bon départ, parfois j’ai eu du mal à me placer lors des relances, d’autres non. J’ai aussi tenté de casser le rythme en tête de faire de petites cassures, afin que mes coéquipiers puissent de reposer en vue d’une éventuelle attaque. Mais malheureusement cette option tactique n’a pas fonctionné comme je l’aurais souhaité ». Le final a également été éraillé par une chute. « Elle a gêné trois représentants de l’équipe de France, Théo et Florian ont pu passer, moi j’ai été arrêté. Mais j’ai tout donné par la suite pour terminer onzième. » Une chose est certaine, les tricolores se souviendront de Pont-Château. « On a été énormément encouragé, indiquait encore Florian Richard-Andrade. Le public m’a poussé, mon père et François Trarieux aussi dans le final. Cela m’a exhorté. On voulait décrocher ici un podium pour remercier le public, le staff de l’équipe de France qui fait beaucoup pour nous durant tout l’hiver. Nous n’y sommes pas parvenus, mais il reste encore quelques rendez-vous à honorer au cours de l’hiver ». Et non des moindres.

 

Hervé Bombrun