Marlène Petit

Marlène Petit

Marlène Petit a serré les dents !

 

Lauréate des deux premières manches de la Coupe de France de cyclo-cross, la sociétaire de Chambéry Cyclisme Compétition n’a pu réaliser le triplé à Nommay, mais elle avait des circonstances plus qu’atténuantes à faire valoir, comme elle l’a expliquée d’elle même après l’arrivée. « Cette victoire a vraiment une saveur particulière car je suis tombée en début de course, en plus j’ai été hospitalisée en début de semaine. Je suis venue ici parce que j’étais en tête de la Coupe de France, mais courir n’était pas vraiment conseillé de la part des médecins. Alors tout cela cumulé fait que je suis vraiment contente ».

 

L’ultime levée de la Coupe de France dames a été remportée par Hélène Clauzel, médaillée d’argent de cyclo-cross juniors, à Pont-Château voici quelques semaines… qui s’est imposée aujourd’hui à Nommay, dans un froid polaire, devant sa grande sœur, Perrine. Le podium étant complété par Evita Muzik. « J’ai dé-cliqué au départ, mais cela ne m’a pas trop gêné, et dans ma remontée avec le pneu mixte que j’avais cela ne passait pas. Je me suis donc arrêtée au poste pour en changer, et ensuite, j’ai réussi à bien me remettre dans la course, et rester dans les roues. Quand Évita commet une erreur technique, avec Perrine on est passée. Comme elle jouait le général, j’ai roulé toute la course pour elle, mais sur la fin elle a connu quelques soucis, et moi je ne voulais pas que cela revienne derrière, je me suis accrochée, et à la fin je remporte cette finale. Je suis un peu déçue car si Perrine avait gagné cette course, elle aurait aussi enlevé le classement général de la Coupe de France ».

 

 

Hervé Bombrun