Avant que la Coupe de France de cyclo-cross* sonne ses trois coups ce week-end à Albi ce week-end, et marquera ainsi le début de la saison nationale, Clément Venturini de l’équipe continentale pro Cofidis, a déjà par trois fois annoncé la couleur. Le Lyonnais s’est en effet imposé à trois reprises depuis le début de saison dans les sous-bois, et notamment le week-end passé à Dielsdorf, en Suise, manche de l’EKZ Tour, qui est en quelque sorte la Coupe de Suisse de cross.

 

« Il y à cinq manches au total, et l’an passé j’ai remporté le classement général de la toute première édition de cette épreuve. » Il va sans dire que cette année encore, il souhaite inscrire au nom au palmarès de cette épreuve. Cette troisième victoirei l’a mis en appétit. « Ce week-end, donc,  je vais disputer la première manche de la Coupe de France à Albi, j’ai des ambitions sur le plan national, et notamment, là aussi, en ce qui concerne le classement général de ce trophée. Je veux réussir de belles choses sur le plan national, et qui dit belle chose, dit victoires, cela va de soi. »

 

A l’export aussi, le coureur de la formation Nordiste aimerait également briller. « Je vais disputer toutes les manches de Coupe du Monde qui vont venir excepté Coxyde. Je ne me fixe pas d’objectifs de résultats sur ces courses, mais il est clair que je ne veux pas finir dans les profondeurs du classement. J’ai vu les autres années que pas mal de coureurs Espoirs qui passaient élites parvenaient assez vite à faire leur place chez les élites, j’espère que ce sera aussi le cas pour moi. Je vais voir déjà ce que cela va donner à Valkenburg, qui reste malgré tout une épreuve assez spéciale, et si sur ce circuit on n’est pas bien le jour « j », c’est difficile de faire quelque chose. Cela me permettra de toute manière de me situer, avant les premières échéances. » Le premier test chez les « grands » au niveau continental qui sera les Championnats d’Europe, épreuve qui pour la première fois de son histoire sera ouverte aux coureurs élites. « Je pense que tout le monde sera présent au départ, cette épreuve aura des allures de championnats du Monde. A cette période je ne vais courir qu’en Belgique avec Valkenburg, les Europe et au lendemain de cette course, une manche du SuperPrestige ».

 

Un joli programme qui va mettre d’entrée le Lyonnais dans le grand bain…

 

 

Hervé Bombrun

 

 

*Le magazine France Cyclisme numéro 5, disponible sur abonnement consacre d’ailleurs tout un dossier à cette discipline