Quelneuc-dames-grossetette

Maëlle Grossetête
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

Malchanceuse la semaine passée lors des Championnats d’Europe U23 de cyclo-cross dames, Maëlle Grossetête a tordu le cou à cette forme de poisse qui l’accompagnait depuis deux épreuves, en s’imposant en solitaire à Quelneuc, devant sa coéquipière du comité Rhône-Alpes, Marlène Petit !

 

« Le dernier tour a été difficile, racontait la Haut-Savoyarde. J’ai serré les dents et tout donné, là je vais couper au soir de cette victoire, car j’ai enchaîné le cyclo-cross après la saison route, et notamment les championnats du Monde sur route à Richmond. Je suis contente car cela faisait deux cross que je n’avais pas trop de chance. »

 

Quelneuc est une épreuve qui au contraire… lui porte chance ! « J’avais gagné ici même en cadette il y a deux ans, rappelait Maëlle. Ce circuit me plait, et la Bretagne me va bien. Maintenant je vais couper en étant en forme, le but est de bien revenir au mois de janvier, car je n’ai jamais eu la chance de remporter un maillot de championne de France, ni même gagner le classement général de la Coupe de France (NDLR : elle est leader provisoire de cette compétition, avant la finale de Flamanville, le 30 décembre). »

 

Une double victoire qu’elle espère, elle qui a eu la chance de croiser Marianne Vos, la semaine dernière à Huijbergen. « Nous avons parlé de la course, de ma course, elle m’a dit que je n’avais pas eu de chance, mais que ce n’était qu’un championnat d’Europe, et que j’allais en disputer d’autres au cours de ma carrière. Elle m’a encouragé pour la suite. Marianne est une superbe personne, elle est simple tout en étant une grande championne qui prend de son temps pour partager son expérience avec les plus jeunes.  C’est vraiment une figure du cyclisme féminin, une grande dame de notre sport ».

 

 

 

Quelneuc-dames-podium

PODIUM
Crédit photo FFC – Patrick Pichon

 

Hervé Bombrun