Cyclo-cross – Coupe de France – 2e ma

Marlène Petit lauréate de la 2e manche de Coupe de France Élite femmes à Pierric, en Loire-Atlantique
Photo Patrick Pichon-FFC

Le dilemme reste toujours le même et entier pour Marlène Petit, nouvelle sociétaire du Team cross-Saphir Ganova -lequel la soulage énormément sur le plan logistique matériel et organisation des déplacements sur les courses – son activité professionnelle au sein d’un établissement de santé à Hauteville-Lompnes dans l’Ain, l’empêche de réaliser pleinement le début de saison hivernal. La 9edu dernier mondial cumule ses heures pendant des mois, et ensuite elle allège son programme pour le sport. Ce système « D » prouve son niveau de motivation afin de performer au plus haut-niveau ce qu’elle parvient à faire. « Il me reste plus que deux jours de travail, et après je ne travaille plus jusqu’aux mondiaux de cyclo-cross, si je suis sélectionnée. Je vais donc pouvoir augmenter la charge de travail en vue de cette échéance, mais aussi à court terme des prochaines manches de Coupe du Monde de cyclo-cross à venir. »

Lauréate de la deuxième manche de Coupe de France de cyclo-cross à Pierric, Marlène, 3edes France 2018, a accueilli son succès en Loire-Atlantique, « comme une forme de soulagement, et en même temps cela fait du bien au moral. Cela paie de tous les sacrifices consentis surtout quand on prend du plaisir sur le vélo comme le vélo. Maintenant mon but cet hiver est de me montrer plus régulière et notamment au niveau international ». En ayant le poids du travail en moins, et que son sport à penser – mais à quel prix- cela devrait aller de mieux en mieux pour cette athlète héroïque en tous points.

 

Hervé Bombrun