Pierre Gautherat, 1er à Pierric
Photo Patrick Pichon-FFC

Terrain gras, technique et physique, Pierric a offert un terrain de jeu idéal pour le cyclo-cross. Et dans ce contexte c’est une fois encore Pierre Gautherat (Bourgogne-Franche Comté) qui a animé les débats, comme ce fut le cas lors de la manche d’ouverture de la Coupe de France, à Razes, aux abords du Lac de Saint Pardoux. La Bourgogne-Franche Comté a eu d’ailleurs une fois encore l’occasion de se réjouir avec la deuxième place de Romain Grégoire obtenue en Pays-de-la-Loire, scénario qui était en somme un copié-collé de la première manche de Coupe de France de cyclo-cross. « Gagner les deux premières manches de la Coupe de France de cyclo-cross c’est énorme, déclarait Pierre Gautherat, c’est encore plus fort avec la deuxième place de Romain comme à Razes. J’aime bien les parcours gras comme aujourd’hui. J’ai fait un gros effort d’entrée afin de faire de suite la différence, et j’y suis parvenu. J’ai tenu à bloc jusqu’à l’arrivée ».

Et ceci malgré « une petite erreur dans le gros devers », ce qui lui a fait « perdre du temps », et a permis à Romain Grégoire « de revenir assez près ». Mais les augures en ce 11 novembre était du côté de Pierre Gautherat. « J’ai mis ensuite les gaz, et j’ai constaté que Romain était tombé à son tour. J’ai géré sur la fin de course afin de passer la ligne victorieux ». Avec un score de deux victoires sur deux manches de Coupes de France disputées, Pierre Gautherat a ajouté un huitième succès en sous-bois cet hiver. « Je pense que maintenant pour remporter le classement général final de la Coupe de France cadets 2018, il me faut à minima terminer parmi le top 10 à Flamanville lors de la finale, le 30 décembre. Je vais donc essayer de me classer au minimum parmi les cinq ». Voire mieux, si possible, évidemment…

 

 

 

 

Hervé Bombrun