Quelneuc-cadets-VALOGNES1_1

Crédit photo FFC – Patrick Pichon

A se demander qui était le plus heureux ? Les parents ? Ou Thibault Valognes, vainqueur de la 2e manche de Coupe de France de cyclo-cross cadets, à Quelneuc, dans le Morbihan ?

 

Réponse, toute la famille !

 

Il y avait en effet des joues humides au pied du podium, après la victoire acquise au sprint par le « petit ».

 

« Quelneuc est la 1ère épreuve de Coupe de France sur laquelle je suis venu en qualité de spectateur, déclarait le coureur Normand. Je devais avoir dix ans la première fois, douze quand je suis revenu ici. C’était mon rêve de m’imposer ici, un jour. Je l’ai réalisé. C’est un circuit mythique comme peut l’être Pont-Château ou certaines manches de la Coupe du Monde de cyclo-cross. Je ne suis pas le plus rapide au sprint, c’est normalement Adrien (NDLR : Olikowski) qui est le plus vite de nous tous, mais aujourd’hui cela n’a pas été le cas.

 

Après, je suis de force égale, dans ce domaine, avec Benjamin Rivet, mais ici, j’en ai fait moins que lui durant la course. »

 

Généreux dans l’effort, comme nous l’a confirmé son CTS, François Trarieux, le coureur du Limousin, a tenté de faire le break dans le Morbihan, au-delà de la victoire sur cette deuxième manche, c’est le classement général qui est dans sa ligne de mire. « C’est mon objectif, et ça l’était avant de venir ici. En ce qui concerne la victoire sur cette deuxième manche, je suis juste tombe sur plus fort que moi. Maintenant, je suis revenu à un point d’Adrien au classement général provisoire de la Coupe de France 2015 cadets de cyclo-cross, et c’est bien. Cela promet une belle finale à Flamanville, le 30 décembre prochain. Je suis content de mon rapproché au classement général ».

 

Un leadership qui appartient toujours à Adrien Olikowski. « J’ai chuté au premier tour, mais cela n’a rien changé quant à la physionomie de la course, déclarait le jeune coureur d’Argenteuil Val-de-Seine 95. Je n’étais pas bien aujourd’hui. Je suis en plus tombé aussi hier lors de l’entraînement, et je me suis fait mal au genou », conclut ce coureur qui a connu sa 1ère défaite de l’hiver, après avoir signé juste avant Quelneuc, dix victoires de rang ! Impressionnant !

 

 

Hervé Bombrun

 

Quelneuc-cadets-podium

PODIUM
Crédit photo FFC – Patrick Pichon