Éric Salvetat qui a eu en charge cette année le groupe Espoirs France sur les manches de Coupes du Monde et les Championnats du Monde a estimé que Zolder lui inspirait un « sentiment mitigé parce que j’ai l’impression que Clément avait peut-être la possibilité d’accrocher le podium, mais là où j’étais il faut dire aussi, ça allait vite et qu’il était à bloc.

 

On était venu chercher une médaille et c’était l’objectif de début de saison, mais c’est aussi le sport. J’ai aussi une grosse boule au ventre pour Yan Gras qui nous a surpris à Lignières sur sa 1ère Coupe du Monde, et a confirmé son potentiel à Hooghereide en finissant 5e. On pouvait jouer un top 15 en Espoirs avec deux coureurs, mais sa chute et les ennuis qui ont suivi lui ont été fatals. On fonde de gros espoirs sur lui pour l’an prochain. Les frères Dubau sont à leur place, tandis que Mathieu Morichon parti en dernière position a fait une belle remontée. Le groupe a été sympa, il y a toujours eu une superbe ambiance entre les coureurs. C’était une très bonne expérience avec eux, et on verra si elle se poursuit l’an prochain ».

 

 

Hervé Bombrun