CAROLINE-MANI14_1

Caroline Mani
© FFC – Patrick Pichon

Détendue, le bon mot au bon moment « dans une heure, c’est les vacances », disait-elle sur le home-trainer installé dans un box de voitures aux abords du circuit de Zolder qui a servi à la France de « service course » aux couleurs du Mondial de cyclo-cross, Caroline Mani avait toutes les allures d’une fille capable de faire un gros coup chez les élite dames.

 

La Franc-Comtoise l’a fait en s’invitant dans la « cour des grandes », avec une médaille d’argent amplement méritée au terme de ce mondial 2016 bien « arrosé ».

 

« Je n’ai pas de regrets, De Jongh était la plus forte. Certains diront que j’ai pris la course en main trop tôt, mais je ne pense pas, de toute manière je n’aime pas trop subir. J’ai fait une super saison je gagne le classement du CX pro aux USA (NDLR : l’équivalent de notre Coupe de France), la finale de la Coupe de France à Flamanville, le Championnat de France chez moi, à Besançon et maintenant il y a cette médaille d’argent. » Une récompense qu’elle dédie à l’Équipe de France, et son staff. « Ils nous ont mis dans de superbe conditions, cette médaille est aussi la leur. J’apprécie le staff Julien Thollet, Éric Salvetat et François Trarieux. Ils sont à l’écoute. J’ai eu un mécancien toute la semaine à ma disposition, Laurent Parvy, on fait les bons réglages. Tout était parfait les massages, les repas. Le Top, la moindre des choses était en échange d’aller chercher cette médaille. » Sa première dans un championnat du Monde.

 

« Maintenant il faut continuer pour essayer d’aller chercher le titre. C’est le but ».

 

Hervé Bombrun