CAROLINE-MANI10_1

Caroline Mani
© FFC – Patrick Pichon

C’est ce que l’on appelle un investissement gagnant !

Caroline Mani, unique engagée élite dames sur les championnats du Monde de Zolder, en raison notamment de la blessure et du forfait de Pauline Ferrand-Prévot, a répondu à l’attente de Julien Thollet, entraîneur national du cyclo-cross à la FFC.

 

« Je lui avais dit, répété toute la semaine, confie-t-il, à France Cyclisme, que c’était la 1ère fois de sa carrière qu’elle allait aborder un championnat du Monde de cyclo-cross avec le statut de favorite, et qu’il fallait qu’elle l’accepte car c’est quelque chose de spécial. Qu’il fallait bien gérer cette pression, de manière à s’en servir pour aller de l’avant. »

 

Caroline Mani a entendu le message de Julien Thollet, elle a fait la course qu’il fallait « peut-être que certains, ajoutait ce dernier, diront qu’elle a pris la course en main trop tôt, mais de toute manière aujourd’hui Thalita De Jong était très forte. Mais Caro a répondu présent, on lui avait attribué un mécano, Laurent Parvy et tous deux ont effectué un superbe boulot durant la semaine précédent le championnat du Monde. Ils ont effectué les bons réglages sur le vélo. J’ai trouvé Caroline sereine, détendue avant ce mondial. Le résultat est nickel, je suis content. L’an passé on gagne le titre élite dames avec Pauline Ferrand-Prévot à Tabor, et cette année Caroline s’empare de l’argent. On est toujours là en élite dames. Cela démontre que lorsqu’on s’investit dans le travail cela paie, j’encourage d’ailleurs toutes les filles à aller dans cette voie, car moi mon but est de tirer tout le monde vers le haut et avoir cinq élite dames au départ des Championnats du Monde de cyclo-cross. »

 

Hervé Bombrun