Cyclo-cross – Championnats d’Europe – Tabor – Juniors – Joris Delbove

Cyclo-cross – Championnats d’Europe – Tabor – Juniors – Joris Delbove

Une vraie bataille !

 

Comme une meute lancée après une balle, les juniors ont joué des coudes au départ des Championnats d’Europe 2017, à Tabor, sans doute la montée d’adrénaline liée au premier grand rendez-vous hivernal de l’année !

 

Les jeunes français ont montré les crocs pour certains, mais n’ont pas encore mordu assez dort. C’est aussi cela l’apprentissage, en plus leur position au départ ne les a pas arrangés (NDLR : voir par ailleurs). « J’avais l’ambition de prendre un bon départ pour vite me replacer avec Benjamin Rivet, indique Joris Delbove, 12e à l’arrivée. J’y suis parvenu, mais dans le virage suivant tout le monde est tombé. J’ai été freiné dans mon élan, et j’ai été contraint à partir quasiment parmi les derniers. Ma course s’est ensuite résumée à une remontée de concurrents. 12e, je suis à la fois content et déçu, car je ne finis pas très loin du top 10. Mais dès le premier tour je passe avec quarante secondes de retard sur le groupe de tête ». Il faut donc être fort dans la tête pour ne pas céder, pareille remarque vaut pour Alois Charrin qui lui a été pris dans une chute au départ, son genou gauche en porte d’ailleurs les stigmates. « Un concurrent prend ma roue avant au départ, et je tombe dès le premier virage ». Lui aussi a livré un contre-la-montre qui s’est soldé par une encourageante 19e place à l’arrivée. « La course me laisse beaucoup de regrets, mais j’ai vu que j’avais le niveau pour m’exprimer hors de nos frontières dans un contexte continental, et je me dis que c’est encourageant pour la suite ». Constat à l’identique est dressé par Anthony Courrière, 22e. « J’ai pris un bon départ pour une fois, je suis content. Mais les autres coureurs avaient l’air tous énervé, il a fallu même à un moment donné que je fasse un peu la police avec un autre concurrent. J’étais 40e à un moment, et je remonte 22. J’étais en forme, et ce résultat ne me satisfait pas ». « Moi j’ai été gêné au départ, note pour sa part Benjamin Rivet, mais la course a été galère pour moi tout du long, je n’y suis pas arrivé tant sur le plan tactique que physique ». Reste le petit dernier de la bande, Mattéo Vercher, juniors première année qui « bouffe » ses sélections équipe de France à pleine dent, toujours dans la bonne humeur. « J’ai fait un bon start, et je suis resté bien jusqu’à deux tours de l’arrivée, après j’ai baissé en intensité, mais je le sais, car je suis J1. Là, je prends de l’expérience pour l’an prochain. Je regarde ce qui se passe, apprend, et me retrouver sous le maillot de l’équipe de France, en stage avec les copains, ce n’est que du bonheur… »

 

 

© Hervé Bombrun

 

Cyclo-cross-Championnats-d’Europe-Tabor- resultats Men Juniors