clement-venturini8_1Clément Venturini ne laisse rien au hasard.

 

Le cyclo-crossman de Cofidis a la réussite chevillée au corps, il se nourrit à la – bonne – ambition, et une fois les Championnats d’Europe élite terminés, il est allé rejoindre le box de l’Équipe de France pour récupérer sur les rouleaux. Venturini sait ce qu’il veut, en cyclo-cross cette année, et met tous les atouts de son côté. Il ne lâchera rien et a annoncé la couleur cet après-midi à Pont-Château à l’occasion des Championnats d’Europe élite 2016. Longtemps le jeune tricolore de la formation Cofidis a fait la course en tête, il a été l’égal des Wout Van Aert et Matthieu Van Der Poël.

 

L’ancien Champion du Monde juniors a pris les choses en main sur cette épreuve, a roulé, « alors que c’était les Hollandais et les Belges, les favoris de l’épreuve et que cette mission leur revenait, mais comme ils ne le faisaient pas, j’ai pris mes responsabilités. » Comme un grand qu’il sera bientôt, et qu’une médaille de bronze sur cette édition 2016 aurait pu venir récompenser, comme un premier pas vers les performances tant attendues de la part du jeune Vaudais. « Je savais aussi qu’un coup allait partir et que tout le monde se regarderait, et c’est ce qui s’est produit avec Toon Aerts qui va gagner cette épreuve. Mathieu Van Der Poël était fort, mais il a vu que sur le circuit de Pont-Château surtout quand il est roulant comme il l’était aujourd’hui cela ne casse pas vraiment malgré les efforts que l’on peut faire. » Des efforts, Venturini en a multiplié jusqu’au sprint. « Mon erreur c’est peut-être de l’avoir lancé en bas de la bosse, j’aurai peut-être dû attendre un peu, rester plus longtemps dans les roues pour profiter de l’aspiration. On m’a annoncé 3e, mais sur le vélo. On voit bien la place que l’on fait. Je savais que j’étais quatre. Il y a quoi une petite roue de différence, pas plus ! Cette médaille m’aurait fait du bien, mais ce soir je ne vais manger que du chocolat. Je me fais en plus serrer par un concurrent Hollandais sur le sprint, et avec le gros braquet c’était très difficile de relancer. Mais cette course me servira, on apprend toujours. C’est ce qui s’est produit aujourd’hui encore, et un jour j’espère que cela va me sourire. » Cela ne devrait plus tôt tarder.

 

Hervé Bombrun

RÉSULTATS COMPLETS